mis à jour le

Médiation institutionnelle : L'Association des ombudsmans et médiateurs africains (AOMA) reçue en audience par le président du Faso

Conduits par le Médiateur du Faso, Alima Déborah Traoré, les membres du Comité exécutif de l'Association des ombudsmans et médiateurs africains (AOMA) présents à Ouagadougou dans le cadre de leur 5è réunion, ont été reçus en audience ce 19 juin 2013 par le président du Faso, Blaise Compaoré.

A leur sortie d'audience, le Médiateur du Faso a confié que sa délégation est venue exprimer sa gratitude au chef de l'Etat pour avoir cautionné la tenue de la 5è réunion du Comité exécutif de l'AOMA dans notre capitale.

L'occasion a également été celle d'échanges autour de la question de médiation institutionnelle en Afrique. Et les Médiateurs et Ombudsmans ont saisi l'occasion pour soumettre des doléances au président du Faso. En effet, confie Mme Traoré, « nous lui avons demandé d'être notre porte-parole auprès de ses pairs pour le renforcement de la médiation institutionnelle là où ça existe ; et là où ça n'existe pas, qu'il puisse nous accompagner par un plaidoyer afin que les autres pays puissent créer une institution de médiation institutionnelle ».

Médiation institutionnelle, de quoi s'agit-il ?

La mission du médiateur institutionnel, faut-il le rappeler, consiste à recevoir les plaintes des administrés, plaintes dirigées contre les organes de l'Etat, et de s'entremettre entre eux pour tenter de concilier leurs divergences.

Plusieurs pays africains (dont le Burkina depuis 1994) disposent aujourd'hui d'une structure chargée de conduire la médiation institutionnelle. Et les responsables de ces structures ont créé en 1997, l'Association des ombudsmans et médiateurs africains (AOMA) dont l'actuel président du Comité exécutif est Paolo Tjipilica de l'Angola. Alima D. Traoré en est la vice-présidente.

De la 5è réunion du Comité exécutif de l'AOMA

Après Luanda en Angola en mars 2012, c'est au tour de Ouagadougou d'accueillir la réunion - la 5è- du Comité exécutif de l'AOMA. La cérémonie d'ouverture de cette réunion a eu lieu le 18 juin et celle de sa clôture est prévue pour le 20 juin 2013. C'est donc dans ce cadre que les membres dudit Comité exécutif ont été reçus par le président du Faso.

Au menu de cette réunion, la révision des statuts de l'AOMA, l'examen des protocoles d'accord entre l'AOMA et l'UA (Union africaine) et entre l'AOMA et l'IIO (Institut international de l'Ombudsman).

L'occasion est également celle de la 8è réunion des membres du Conseil d'administration du Centre de recherche de l'ombudsman et du médiateur africain (CROA), ainsi que celle de la réunion des membres de l'Institut international de l'ombudsman (IIO).

Fulbert Paré

Lefaso.net

Médiation

AFP

Gambie: ultime médiation avant l'expiration de l'ultimatum

Gambie: ultime médiation avant l'expiration de l'ultimatum

AFP

Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite

Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite

AFP

RD Congo: la médiation de la dernière chance

RD Congo: la médiation de la dernière chance

Africains

AFP

En Chine, le blues des Africains de la "Cité chocolat"

En Chine, le blues des Africains de la "Cité chocolat"

AFP

Israël: plus de 200 migrants africains illégaux vont être libérés de prison

Israël: plus de 200 migrants africains illégaux vont être libérés de prison

AFP

Hépatite B et C: chercheurs, ONG et pays africains tirent la sonnette d'alarme

Hépatite B et C: chercheurs, ONG et pays africains tirent la sonnette d'alarme

président

AFP

Comores: l'opposition dénonce les "abus de pouvoir" du président colonel Azali

Comores: l'opposition dénonce les "abus de pouvoir" du président colonel Azali

AFP

Comores: l'ancien président Sambi assigné

Comores: l'ancien président Sambi assigné

AFP

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant