mis à jour le

IGEDD, des journées aux couleurs de l'environnement

Depuis le 20 juin 2013, l'Institut de génie, de l'environnement et du développement durable (IGEDD) organise à l'université de Ouagadougou, une série de manifestation à travers des journées de promotion. Objectif, mieux faire connaître ce centre de formation qui, au fil des ans, s'est imposé au Burkina, dans la sous-région et sur le continent africain, comme un vrai modèle de réussite académique.

Il a sans doute de quoi être fier, le Professeur Jean Coulidiati. Et pour cause c'est lui l'initiateur de cette ½uvre tournée vers une problématique considérée par tous les spécialistes, comme incontournable dans les problématiques de développement : l'environnement.

Lors de la cérémonie de ouverture de la manifestation à l'Université de Ouagadougou placée sous le parrainage d'Elie Justin Ouédraogo, Président de la Chambre des mines du Burkina, les mérites du ministre et de ses collaborateurs ont été reconnus et salués par tous les intervenants.

Notamment pour avoir eu le réflexe de l'anticipation en alliant les besoins en formation aux exigences sociales et économiques du moment.

De nouveaux diplômés '' verts''

Ce qui a donné l'occasion à une nouvelle cuvée de diplômés de recevoir leurs parchemins à travers une cérémonie de sortie de promotion rythmée.

Ils sont une soixantaine d'étudiants formés en Licence et Master et issus de deux promotion, 2010-2011- et 2011-2012. Ils ont reçu divers modules de formation liés au traitement de l'eau, à l'aménagement du territoire, au droit de l'environnement...

Employabilité

Pour eux, une nouvelle étape commence. Celle qui consistera à faire la preuve de leurs talents dans les divers domaines de formation.

D'où l'appel lancé par le parrain à l'endroit du monde de l'entreprise à ces compétences qui ne demandent qu'à appliquer sur le terrain ce qu'elles ont eu comme acquis.

Du reste dans l'après-midi du 20 juin 2013, une rencontre entre les employeurs et les diplômés a été organisée. Selon les statistiques, 86% en moyenne des diplômés obtiennent un emploi, 6 mois dans les six mois qui suivent la fin de leur cursus. Et pourtant pour la direction, ce taux reste ''insuffisant'' et peut être amélioré.

Réussite et innovation

Dès la rentrée prochaine, a promis le directeur de l'IGEDD, de nouveaux cursus seront intégrés dans la formation. Il s'agit notamment d'un cycle d'ingénierie dans le domaine de l'eau.

A noter que d'autres activités sont au programme de ces journées qui permettront à l'IGEDD d'être plus ouvert au public.

Créé en 2004, l'institut est placé sous la tutelle de l'unité de formation et de recherche en sciences exactes et appliquées (SEA). Une vingtaine d'enseignants chercheurs y travaillent actuellement.

Juvénal Somé

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes