mis à jour le

Journées de l'entreprenariat burkinabè : Un cadre pour faciliter l'accès au financement des PME

La Maison de l'entreprise du Burkina Faso (MEBF), en collaboration avec ses partenaires, a ouvert, le jeudi 20 juin 2013 à Ouagadougou, la huitième édition, des Journées de l'entreprenariat burkinabè (JEB). L'objectif de ces journées est de faciliter l'accès des Petites et moyennes entreprises (PME) à l'information utile pour leur développement, à travers la mise en relation des porteurs de projets avec les institutions financières et les professionnels non financiers.

Les entreprises exercent, de façon générale, dans un contexte marqué par la crise économique mondiale et dans un environnement concurrentiel. Pour s'imposer sur les marchés, les entrepreneurs sont dans l'obligation de faire preuve de beaucoup de diligence et d'esprit d'innovation. C'est conscient de cette situation que les responsables de la Maison de l'entreprise du Burkina Faso (MEBF) et ses partenaires organisent ces journées de l'entreprenariat. Placée sous le thème, « L'innovation, un facteur essentiel de développement des entreprises », cette huitième édition se déroule du 20 au 22 juin 2013 à Ouagadougou.

Sont inscrits au programme, des conférences et ateliers-débats, un salon de facilitation de l'accès aux services financiers et non financiers, une compétitions de plan d'affaires avec le soutien des partenaires de développement du secteur privé au Burkina Faso et une nuit de mérite.

A écouter les organisateurs, il s'agit de cadres d'échanges et de rencontres pour faciliter l'accès aux informations utiles sur les services financiers et non financiers disponibles auprès des institutions publiques et privées pour les Petites et moyennes entreprises (PME). Toute chose qui leur permettra de trouver un accompagnement en phase avec leurs besoins.

La POSICA pour résorber les contraintes

Le patron de la cérémonie, le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, Patiendé Arthur Kafando, a rappelé que la croissance accélérée passe par l'amélioration des conditions et du cadre de développement des entreprises, en particulier des PME qui constituent près de 80% du bassin économique du Burkina Faso. « En dépit des efforts consentis, nous parvenons toujours au constat que le développement des PME reste tributaire des difficultés d'accès au financement, au coût élevé des facteurs de production, au faible accès aux marchés régionaux et internationaux et à l'insuffisance d'accompagnement au démarrage et dans les phases critiques de leur vie », a-t-il déploré.

Pour ce faire, il a indiqué que son département met en ½uvre une Politique sectorielle de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (POSICA) assortie d'un plan d'actions pour contribuer à résorber ces contraintes. Et d'ajouter que des projets de création d'incubateurs et pépinières d'entreprises ont été réalisés et la création et l'aménagement de nouvelles zones industrielles sont en cours pour apporter un appui adapté aux jeunes entreprises.

Quant à la représentante-résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Merci Tembon, elle a invité les entrepreneurs à travailler pour l'amélioration de la qualité de leurs produits et services et à innover dans leur processus de production, de transformation et de commercialisation afin de développer et de pérenniser leurs entreprises. « Je vous réaffirme la disponibilité de la Banque mondiale à accompagner toujours les actions en faveur d'un développement soutenu et durable du secteur privé burkinabé », a-t-elle rassuré.

La directrice générale de la LONAB, Amélie Tamboura, coparrain de la cérémonie, a souhaité que les heureux gagnants de son institution puissent devenir des entrepreneurs afin de fructifier les immenses gains qu'ils reçoivent au quotidien. « Je souhaite que la synergie des acteurs du secteur privé qui existe, continue et donne constamment une impulsion positive au développement de l'entreprenariat », a-t-elle conclu.

Selon le ministre de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Gnissa Isaïe Konaté, coparrain de l'événement, ces journées constituent une invite pour son département à plus de vulgarisation des résultats de la recherche et de la promotion de l'innovation.

Ibrahima TRAORE
Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

financement

AFP

Financement libyen: Takieddine entendu par la police

Financement libyen: Takieddine entendu par la police

Jeux olympiques

Faute d'argent, les athlètes nigérians ont failli ne pas pouvoir partir aux JO

Faute d'argent, les athlètes nigérians ont failli ne pas pouvoir partir aux JO

AFP

L'ex-président malien Touré auditionné sur un financement libyen pour Sarkozy

L'ex-président malien Touré auditionné sur un financement libyen pour Sarkozy