mis à jour le

Avion de la compagnie Royal Maroc, le 17 janvier 2013. REUTERS/Anthony Bolante
Avion de la compagnie Royal Maroc, le 17 janvier 2013. REUTERS/Anthony Bolante

L’immigration, ce n’est pas que dans un sens

Le Maroc est devenu le nouvel edorado des Espagnols qui fuient la crise.

Le 14 juin dernier, le ministère marocain de l’Intérieur a publié un communiqué, qui ressemblait fortement à un avertissement. 

Selon ce communiqué, tous les ressortissants étrangers, notamment français et espagnols, qui résident ou occupent un emploi, même temporaire, au Maroc, étaient invités à se rapprocher des services compétents pour mettre à jour leur situation administrative.

Pour le journaliste d’El Pais Ignacio Cembrero, cette sortie des autorités de Rabat ne traduisait rien d’autre qu’une réalité dont on parle peu: l’immigration des Européens du Sud dans les pays de l’autre rive de la Méditerranée. Et parmi eux, de nombreux Espagnols qui vivraient même en situation irrégulière dans le royaume chérifien.

En effet, explique Ignacio Cembrero dans son blog, à cause de la crise économique, plusieurs milliers de sujets du roi Juan Carlos vont chercher du travail au Maroc. Les services marocains en ont enregistré 3.140, explique Ignacio Cembrero, qui cite des données fournies par l’agence de presse EFE. Seulement, ajoute-t-il, ce chiffre serait en-deça de la réalité, puisque des sources diplomatiques estiment que le nombre d’Espagnols travaillant au Maroc se situe entre 4.000 et 6.000.

Leurs profils sont variés: petits entrepreneurs, architectes, commerçants, enseignants ou ouvriers du bâtiment. Et pour Ignacio Cembrero, ils ont deux points communs: ils fuient la crise dans leur pays et la plupart travaillent au noir au Maroc.

Ce phénomène rappelle l’histoire du film Africa Paradis du Béninois Sylvestre Amoussou, qui mettait déjà en lumière  la question de l’immigration à l’envers des Européens en Afrique. Le journaliste d’El Pais souligne qu’il n’ y a pas eu d’émigration des Espagnols vers l’Afrique du Nord depuis la Guerre civile espagnole.

 

Lu sur El Pais

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

immigration

AFP

Immigration et lutte antijihadiste: Niamey d'accord avec l'UE mais les Nigériens réticents

Immigration et lutte antijihadiste: Niamey d'accord avec l'UE mais les Nigériens réticents

Crise migratoire

En Sicile, le maire de Catane s'oppose à l'action des Identitaires contre les migrants

En Sicile, le maire de Catane s'oppose à l'action des Identitaires contre les migrants

AFP

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

Immigration clandestine: l'UE verse une aide de 10 millions d'euros au Niger

crise

AFP

Crise humanitaire en RDC: l'ONU et l'UE persistent face

Crise humanitaire en RDC: l'ONU et l'UE persistent face

AFP

Crise des migrants : un responsable français mercredi aux Comores

Crise des migrants : un responsable français mercredi aux Comores

AFP

Dans le sud égyptien, Sissi incontournable malgré la crise

Dans le sud égyptien, Sissi incontournable malgré la crise

Espagne

AFP

Le sport, planche de survie pour des migrants africains en Espagne

Le sport, planche de survie pour des migrants africains en Espagne

AFP

Espagne et Maroc: démantèlement d'une "cellule jihadiste" qui préparait des attaques

Espagne et Maroc: démantèlement d'une "cellule jihadiste" qui préparait des attaques

AFP

Libye: première visite des ambassadeurs de France, GB et Espagne depuis 2014

Libye: première visite des ambassadeurs de France, GB et Espagne depuis 2014