mis à jour le

Le F’tour garanti à Fès durant Ramadan

Le marché sera bien approvisionné durant le mois de Ramadan dans la ville de Fès et les prix ne connaîtront aucune augmentation, ont assuré les autorités locales.

Tous les produits de large consommation durant ce mois sacré seront disponibles en quantité suffisante et l’offre sera même largement supérieure à la demande pour plusieurs denrées, ont affirmé les services chargés de l’approvisionnement du marché et du contrôle des prix lors d’une réunion tenue jeudi au siège de la wilaya.

S’agissant du sucre, une denrée utilisée massivement par les Marocains durant le Ramadan pour la préparation des gâteaux notamment Chebakia, la demande, estimée à 3180 tonnes, sera satisfaite grâce aux stocks disponibles chez la société Cosumar et dans les supermarchés de la région.

Il en est de même pour le blé et les huiles alimentaires, dont l’approvisionnement ne connaîtra aucune perturbation grâce à l’offre abondante des différentes unités industrielles et des dispositions prises par les autorités pour assurer une bonne fluidité de l’offre.

Pour le gaz, les besoins, estimés à 7650 tonnes, seront satisfaits grâce aux stocks des sociétés de distribution et des centres de remplissages de Taoujtate, Meknès, Sidi Kacem et Oujda notamment.

Le beurre et la margarine, dont la consommation augmente de 50 pc à cette occasion, seront aussi disponibles en quantité suffisante sur le marché. Ainsi, et pour une demande estimée à 50 tonnes pour ces deux matières, l’offre disponible atteindra 133 tonnes.

Le lait, autre produit de grande consommation, la production des différentes unités, combinée aux stocks de lait pasteurisé, permet de satisfaire largement la demande, estimée à 5,4 millions de litres.

L’approvisionnement du marché en viandes rouges et blanches ne suscite également aucune inquiétude, puisque les quantités qui seront mises sur le marché permettent de répondre de manière satisfaisante aux besoins de la population, de l’ordre de 940 tonnes pour la première catégorie et 1000 tonnes pour la seconde.

Les féculents seront, eux aussi, disponibles en quantité suffisante sur le marché, à l’exception des pois chiches dont la production a été affectée par les pluies hors saison d’avril dernier, mais dont l’importation devra combler le déficit.

Pour les dattes, très présents sur la table du ftour des Marocains, le déficit en production nationale sera compensé par les importations en provenance de Tunisie, d’Algérie et des Emirats Arabes unis, ce qui permettra de répondre aux besoins du marché, chiffrés à 1200 tonnes durant cette période.

Les services compétents ont décidé à cette occasion de dynamiser les commissions chargées du contrôle des prix et de la surveillance des marchés, afin d’éviter toute spéculation ou augmentation illégale des prix durant ce mois, surtout pour les produits de large consommation et ceux subventionnés par l’Etat.

Ils ont également décidé d’accentuer le contrôle d’hygiène pour préserver la santé des citoyens et assurer la qualité des produits mis sur le marché.

Le ministre chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Najib Boulif, avait assuré lundi devant le parlement que la totalité des produits de large consommation durant ce mois sacré était disponible sur le marché, précisant que l’offre était deux fois supérieure à la demande pour ce qui est du sucre, de l’huile de table, du beurre et du gaz butane, et quatre fois supérieure pour les tomates en boite.

Il a ajouté que le gouvernement a pris des mesures strictes pour assurer le contrôle des prix et de la qualité des produits.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Fès

AFP

Maroc: 30 millions d'euros pour la rénovation de la médina de Fès

Maroc: 30 millions d'euros pour la rénovation de la médina de Fès

AFP

Maroc: dernier repaire de la gauche radicale, l'Université de Fès sous tension

Maroc: dernier repaire de la gauche radicale, l'Université de Fès sous tension

LNT LNT

Fès : De nombreuses baraques détruites dans un incendie

Fès : De nombreuses baraques détruites dans un incendie

ramadan

AFP

Invité

Invité

AFP

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Religion

PHOTOS. L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr

PHOTOS. L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr