mis à jour le

Une agence pour la gestion des réalisations et équipements sanitaires

Le ministre de la Santé, de la population et de  la réforme hospitalière, M. Abdelaziz Ziari, a annoncé jeudi à Alger la création  prochaine d'une agence nationale de gestion des réalisations et équipements  sanitaires.    A une question posée par un député sur le retard accusé par le projet  de réalisation d'un hôpital dans la Daïra de Bordj Khris (Bouira), lors d'une  séance plénière de l'APN consacrée aux questions orales, M. Ziari a affirmé  que le décret exécutif portant création d'une agence nationale de gestion des  réalisations et équipements sanitaires a été signé cette semaine par le ministère.         Le ministre a, d'autre part, souligné que le décret, qui sera publié  prochainement dans le Journal officiel, permettra de donner une nouvelle impulsion  aux projets du secteur accusant du retard.          A cette occasion, le ministre a rappelé l'installation en octobre dernier  d'une commission sectorielle des marchés publics au niveau du ministère de la  Santé, chargée des projets accusant du retard en vue de les parachever, sans  recourir à la commission nationale des marchés publics.          M. Ziari a, en outre, expliqué le retard accusé dans la réalisation  de ce projet, prévu au titre de la loi de finances 2007, par le retrait de  plusieurs bureaux d'études (algéro-espagnol, canadien et algérien), en raison  des contraintes bureautiques.          Dans l'objectif d'accélérer sa réalisation, le ministère de la Santé  a accordé un intérêt particulier à ce projet, pris en charge par le wali de  Bouira, suite à la signature d'un contrat de gré-à-gré avec la société Cosider  qui n'a pas encore présenté son offre financière.        Il a également indiqué que l'avis d'appel d'offres national pour la réalisation  de cette structure sera lancé après l'élaboration du cahier de charges qui  sera déposé auprès de la commission nationale des marchés publics, promettant  de prendre toutes les mesures nécessaires pour sortir de ce qu'il a appelé "la  bataille de la bureaucratie".          Le montant initial de 600 millions de DA alloué à ce projet a été revu  à la hausse (2 milliards) après 8 ans de retard.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

gestion

AFP

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

AFP

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

AFP

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"