mis à jour le

Sortie de crise : L’AMUPI PRONE LES VERTUS DU DIALOGUE ET DE LA RECONCILIATION

L'Association malienne pour l’unité et le progrès de l’islam s'est beaucoup investie pour le retour de la paix dans notre pays. Cela, en organisant des prières dans les mosquées. Toujours dans son soutien aux efforts de paix, les  responsables de l'association religieuse ont remis mardi au président de la République une somme symbolique d'un million de Fcfa. C'était au cours d'une audience sous la paillotte de la résidence du chef de l'Etat.

En remettant l'enveloppe, le président de l'AMUPI, Siaka Traoré, a expliqué que ce geste répondait à l'appel lancé par le président Dioncounda Traoré afin d'aider notre armée à accomplir sa mission. Après l'avoir réceptionné, Dioncounda Traoré a transmis le paquet au ministre de l'Economie, de Finances et du Budget, Tiéna Coulibaly, qui participait à la cérémonie.

Le président de la République par intérim a saisi l'occasion pour aborder avec ses interlocuteurs, la situation sécuritaire dans le pays. Il les a surtout briefés  sur l'accord préliminaire que le gouvernement et les groupes armés qui occupent Kidal venaient de signer deux heures plus tôt à Ouagadougou. Pour Dioncounda Traoré, c'est une véritable avancée dans le processus de sortie de crise et les élections prévues le 28 juillet se tiendront dans un climat de sérénité.

Le président de l'Amupi n'a pas caché sa satisfaction de voir les choses évoluer positivement pour notre nation qui ne demande qu'à repartir du bon pied. « Nous avons fait beaucoup de prières et de bénédictions pour le pays car il est en difficulté », a-t-il dit notant que le défi à relever est énorme. L'Amupi va, par conséquent, prier pour la  réussite des élections à venir et pour une très bonne pluviométrie.

Siaka Traoré a expliqué que l'Amupi de par sa vocation adhère depuis sa création en 1980, à tout processus de dialogue et de réconciliation. Le dialogue et la réconciliation étant des valeurs recommandées par la religion musulmane. Il a aussi réitéré le soutien total de l'association à la Commission de Dialogue et de Réconciliation qui s'installe progressivement.

Il a enfin appelé les responsables politiques à beaucoup de sagesse et à accepter le choix des citoyens à l'issue de l'élection présidentielle.

A. M. CISSE

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

crise

AFP

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

AFP

A l'ONU, la Centrafrique en crise craint de retomber dans l'oubli

A l'ONU, la Centrafrique en crise craint de retomber dans l'oubli

AFP

Un pilier du pouvoir togolais décède d'une crise cardiaque

Un pilier du pouvoir togolais décède d'une crise cardiaque

dialogue

AFP

RDC: "le dialogue est permanent", assure le président Kabila

RDC: "le dialogue est permanent", assure le président Kabila

AFP

Soudan du Sud: Kiir annonce un cessez-le-feu et ouvre un dialogue national

Soudan du Sud: Kiir annonce un cessez-le-feu et ouvre un dialogue national

AFP

Gabon: le dialogue politique voulu par Bongo se précise, sans Ping

Gabon: le dialogue politique voulu par Bongo se précise, sans Ping

réconciliation

AFP

Côte d'Ivoire: Soro, ex-chef rebelle, "demande pardon"

Côte d'Ivoire: Soro, ex-chef rebelle, "demande pardon"

AFP

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

AFP

Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation

Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation