mis à jour le

Agents de police à Srinagar, en Inde, le 30 mai 2013. REUTERS/Danish Ismail
Agents de police à Srinagar, en Inde, le 30 mai 2013. REUTERS/Danish Ismail

RDC: la tension monte après l'arrestation de 21 étudiants congolais en Inde

L'arrestation d'étudiants congolais en Inde a suscité une vague d'indignation en République démocratique du Congo.

La RDC est froissé et ne compte pas se laisser faire. L’arrestation de 21 étudiants congolais dans le Penjab, État situé dans le nord de l’Inde, ne passe pas dans la capitale congolaise, rapporte l'hebdomadaire Jeune Afrique.  Les responsables congolais ont rapidement pris l'affaire au sérieux et sont intervenus plusieurs fois pour appeler à la libération sans condition de leurs ressortissants.

 
 
«Nous avons été singulièrement scandalisés d’apprendre ce qui s’est passé dans le Penjab, en Inde. Des jeunes étudiants congolais ont été interpellés par la police indienne alors qu’ils voulaient avoir des explications après l’arrestation d’un de leurs camarades qui venait d’être tabassé par un groupe d’Indiens», explique Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement congolais. «Nous avons ainsi exigé leur libération sans condition, la présentation de tous ces jeunes devant un médecin pour établir les voies de fait qu’ils disent avoir subies et l’ouverture d’une enquête pour établir les responsabilités», renchérit le ministre.
 

Le plus inquiétant, ce sont les réactions nationalistes qui ont suivi: des magasins indiens et pakistanais ont été la cible d'une vindicte revencharde. «Tant que nos frères seront détenus illégalement chez eux [en Inde, NDRL], ils [les commerçants indiens] ne seront pas tranquilles chez nous», peste un habitant de la capitale congolaise en colère.

Dans le sillage de l'indignation, des appels de « boycott des produits indiens » gagnent peu à peu les réseaux sociaux. Un hashtag pour relayer le message a été lancé sur Twitter et un événement Facebook projette d’organiser un sit-in devant l’ambassade d’Inde à Kinshasa.

Lu sur Jeune Afrique


 
 

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Inde

AFP

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l'éducation sexuelle

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l'éducation sexuelle

Racisme

«Vous êtes vu comme un démon», raconte un étudiant africain en Inde

«Vous êtes vu comme un démon», raconte un étudiant africain en Inde

Racisme

Tapis rouge pour les dirigeants africains en Inde, mais les expatriés y endurent le racisme

Tapis rouge pour les dirigeants africains en Inde, mais les expatriés y endurent le racisme

étudiants

AFP

Togo: douze mois de prison avec sursis pour deux étudiants

Togo: douze mois de prison avec sursis pour deux étudiants

AFP

Togo: libération de sept manifestants étudiants

Togo: libération de sept manifestants étudiants

AFP

Guinée: le Pr Condé, les étudiants et les tablettes numériques

Guinée: le Pr Condé, les étudiants et les tablettes numériques

arrestation

AFP

Tanzanie: arrestation du numéro deux de l'opposition

Tanzanie: arrestation du numéro deux de l'opposition

AFP

Cameroun: arrestation de militaires luttant contre Boko Haram

Cameroun: arrestation de militaires luttant contre Boko Haram

AFP

Niger: arrestation d'un militant de la société civile

Niger: arrestation d'un militant de la société civile