mis à jour le

Présidentielle : Le Réso-Climat-Mali menace de battre campagne contre les candidats non-signataires du pacte environnemental.

C'est ce qui ressort du discours du coordinateur du Reso-climat-Mali, Plate-forme d'Ongs qui ½uvrent pour la protection de l'environnement au Mali. C'était jeudi dernier, au Centre International de Conférence de Bamako, au cours de la cérémonie de lancement du pacte  environnemental initié par Réso-climat-Mali. Cérémonie  présidée par le ministre de l'Environnement.

Depuis sa création, Reso-climat cherche les moyens, tous les moyens, pour mettre la pression sur les décideurs de notre pays, afin qu'ils fassent de la protection de l'environnement, la priorité de leurs priorités. Les réflexions ont abouti à l'élaboration d'un pacte environnemental ; lequel, selon ses initiateurs, sera une meilleure réponse à la dégradation de l'environnement dans notre pays.

Le pacte environnemental, indique le coordinateur du Réso-Climat,  Dr Ibrahim Togola, comporte tous les principes universels de la préservation de l'environnement et se veut être  «un contrat moral  entre les gouvernants et le peuple malien en vue, d'une meilleure préservation de l'environnement». Ce pacte exige des gouvernants la gestion de l'environnement dans leur système de gouvernance et de la société civile, à faire du respect de l'environnement un acte quotidien.

Pour atteindre les résultats escomptés, l'idéal du Réseau-climat est de faire signer le pacte environnemental par tous les candidats à l'élection présidentielle. Car les responsables du Réso-climat menacent de faire campagne contre les candidats, qui refuseront de signer le pacte. Refuser de signer ce pacte, est synonyme, selon eux, de crime contre l'humanité. Quand on sait que la sécurité de l'environnement est le socle de toute  sécurité. Qu'elle soit sanitaire, alimentaire ou humanitaire.

Le gouvernement et les partenaires techniques et financiers ont promis de soutenir le Réso-climat dans son combat.

Pour le ministre de l'Environnement, ce pacte n'est pas seulement environnemental, il est social, économique, industriel et  même démocratique.

Abou Berthé    

  

présidentielle

AFP

Côte d'Ivoire: le PDCI présentera un candidat

Côte d'Ivoire: le PDCI présentera un candidat

AFP

Présidentielle en Egypte: Khartoum saisit l'ONU après un vote dans un secteur disputé

Présidentielle en Egypte: Khartoum saisit l'ONU après un vote dans un secteur disputé

AFP

Présidentielle en Sierra Leone: le candidat malheureux conteste les résultats

Présidentielle en Sierra Leone: le candidat malheureux conteste les résultats

menace

AFP

Tanzanie: une cotisation "exorbitante" menace la blogosphère

Tanzanie: une cotisation "exorbitante" menace la blogosphère

AFP

Nigeria: quatre ans après Chibok, la menace de Boko Haram plane toujours sur les enfants du nord-est

Nigeria: quatre ans après Chibok, la menace de Boko Haram plane toujours sur les enfants du nord-est

AFP

Mozambique: la menace islamiste plane sur le nord du pays

Mozambique: la menace islamiste plane sur le nord du pays

campagne

AFP

Maroc: campagne agricole "favorable", un vecteur de croissance

Maroc: campagne agricole "favorable", un vecteur de croissance

AFP

Afrique du Sud: Malema lance sa campagne pour 2019

Afrique du Sud: Malema lance sa campagne pour 2019

AFP

Guinée: fin de la campagne des municipales, les premières depuis 2005

Guinée: fin de la campagne des municipales, les premières depuis 2005