mis à jour le

Journée nationale de protestation du 29 juin 2013, ce qu'en pensent les burkinabè

Ainsi que nous le faisions savoir dans nos précédentes éditions, l'opposition burkinabè regroupée autour du ''CFOP'', projette d'organiser le 29 juin 2013 sur toute l'étendue du territoire national, ce qu'elle appelle « une journée nationale de protestation » contre la mise en place du sénat, mais également contre la politique du gouvernement. Qu'en pensent les burkinabè ? C'est la question posée à quelques uns d'entre eux

Lucien MANZABA : Il faut dire que je suis d'avis pour cette initiative d'organiser une marche pour exprimer leur désapprobation par rapport à la mise en place du Sénat pour plusieurs raisons. Non seulement le moment ne sied pas, mais c'est aussi une institution budgétivore et on ne voit vraiment pas ce qu'elle pourrait apporter à l'avancée de la Démocratie, quand on sait que les institutions qui existent ne sont pas opérantes.

Maintenant, est ce que l'opposition a pensé à mobiliser tout ce qu'il y a comme moyens pour que cette sortie ne connaisse pas un échec ?

J'aurai souhaité qu'après la première sortie du Chef de File de l'Opposition où il avait invité les gens au CFOP, que cette grande marche du 29 Juin fut organisée beaucoup plus tôt. Quand on se rend compte que cette date, c'est durant les examens du BAC, déjà il y aura un certain pan de la population qui ne sera pas concerné.

Le 29 juin, c'est vraiment tard. Comme on aime à le dire, il faut battre le fer pendant qu'il est chaud. Vous n'êtes pas sans savoir que l'équipe adverse, je veux dire, ceux qui sont pour la mise en place du Sénat, veulent jouer avec le temps. Le peuple Burkinabè est ce qu'il est. Plus le temps passe, plus il oublie et il n'a plus intérêt à aller contre la mise en place du Sénat.

Je suis d'accord mais je trouve plus tôt que dans le fond, on s'est pris un peu en retard. Mais néanmoins, j'ose espérer qu'ils vont mettre les moyens qu'il faut pour mobiliser. Si ça connait un échec, ça sera aussi une manière pour dire que l'opposition ne peut pas mobiliser. Ils ont donc intérêt à ce que ça réussisse.

Alidou WENA : selon moi, faire marcher pour protester la mise en place du Sénat est une bonne initiative. On ne connait pas la fonction réelle du Sénat. Il faudrait d'abord que le Gouvernement nous explique le travail du Sénat.

Si c'est le même travail que font les députés, je ne vois pas sa raison d'être. Sinon ça sera un gaspillage de fonds. Il faut vraiment que le gouvernement limite l'utilisation des fonds. Franchement, que le Gouvernement sorte et explique à la population, les fonctions du Sénat. L'opposition nous a expliqués et je suis d'accord pour la marche. On va donc sortir ce jour pour protester la mise en place de ce Sénat.

Ali SAWADOGO Ouvrier : je pense que la marche de l'opposition est injuste. D'ailleurs il n'ya pas d'opposition au Burkina. Presque tous les membres de l'opposition ont occupé des postes ministériels. Ce qui veut dire qu'ils ont été nommés pas le Président du Faso. C'est le même le réseau que le parti au pouvoir. Ils sont contre le sénat et pourtant ça n'a pas été voté à leur insu. Ils nous poussent dans la rue et quand ça chauffe, ils prennent leur vol et disparaissent sans se soucier du reste. Nous voulons vraiment la paix. Regardez chez nos voisins, la Cote d'Ivoire ou le Mali, ce qui se passe aujourd'hui c'est des raisons politiques. Nous sommes dans un pays où on n'arrive pas assurer la scolarité de nos enfants, le pain quotidien étant même difficile a trouvé parfois.

Tout ce que je demande, qu'ils s'entendent, s'ils veulent, ils n'ont qu'à organiser des rencontres Pouvoir - Opposition, mais franchement qu'ils évitent d'inciter les gens à la violence. Pardonnez, ne mettez le feu au pays.

Mme TRAORE : Je pense que c'est blanc bonnet, bonnet blanc. Ils sont tous pareils. Le Chef de File de l'Opposition a mangé dans la soupe, il est rassasié et maintenant il sort pour ce plaindre. Je ne suis vraiment pas pour cette marche de protestation parce que c'est pour inciter à la violence, à la haine. On ne pourra pas maitriser toutes les personnes ce jour la.

Et ce qui me choque le plus, c'est que c'est la période du BAC. Ça veut dire que c'est des perturbateurs, ils n'ont pas assez réfléchi. Si c'est vraiment pour protester, ils auraient du prendre leur décision avant les examens ou mieux après le BAC.

Cela permettrait notamment aux futurs étudiants, car nous savons tous qu'il ya des problèmes à l'Université, de protester ce jour afin de répondre à leurs objectifs. Mais on se rend compte qu'ils ont d'autres objectifs.

Pour la mise en place du Sénat, je crois que c'est une idée murie. Si six milliards c'est trop, ils auraient du réfléchir bien avant et empêcher que cette loi soit votée. Maintenant que c'est fait, c'est tant mieux. (Rires) si c'est un paradis pour nos anciens Ministres et Députés, peut être que nous aussi nous pourrons en bénéficier un jour.

J. p

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

protestation

AFP

Présidentielle en RDC : appel

Présidentielle en RDC : appel

AFP

Viol de Zouhoura: vent de protestation au Tchad avant la présidentielle

Viol de Zouhoura: vent de protestation au Tchad avant la présidentielle

AFP

Journaliste tué en Guinée: une "journée sans presse" en protestation

Journaliste tué en Guinée: une "journée sans presse" en protestation