mis à jour le

Les Casamançais sont ''fatigués et exténués'' par la crise (chef religieux)

(APS) - Le secrétaire général de la Fondation Aïdara Chérif (FAC) a indiqué que les populations de la Casamance sont ''fatiguées et exténuées'' à cause du conflit armé qui sévit dans le région sud du Sénégal avec son lot de pertes en vies humaines.

''Nous sommes fatigués et exténués. Et il y a là une interpellation pour que nous réalisions ensemble ce que notre humanité recèle de meilleur et qui ne peut pas continuer à être gaspillé'', a soutenu Chérif Vieux Aïdara, dans un entretien avec l'APS.

''Quand les coups de feu tonnent, les chiens, les chats, les maîtres de maison, bref, tout le monde est inquiet, tout le monde est fatigué'', a-t-il affirmé, estimant que ''tout le monde doit s'investir pour qu'une paix définitive soit retrouvée'' dans le Sud du Sénégal.

Chérif Vieux Aïdara est origine de cette région qu'il avait quittée à l'âge de 17 ans, en compagnie de son frère ainé, pour se rendre à Tahiti, ''avec l'ambition de réaliser quelque chose'' pour le Sénégal, a-t-il précisé.

''Ce n'est pas de l'argent seulement que nous cherchions, même s'il devait contribuer à nous permettre de mettre à disposition les justes solutions pour éradiquer la pauvreté et la souffrance dans notre pays, dans notre communauté'', a déclaré Chérif Vieux Aïdara.

Vivant depuis 35 ans à Tahiti, avec son frère, Chérif Yankhoba Aïdara, il a sillonné le monde entier. Il est dans l'industrie des perles noires qui sont, selon lui, une ressource extraordinaires pour l'univers. La plupart de ses clients sont au Japon et en Australie.

''Si nous sommes allés à la rencontre d'acteurs du développement, c'est dans l'objectif d'offrir à travailler ensemble à partir de l'Afrique, pour l'Afrique, mais aussi pour le monde entier, afin que soit partagé le meilleur de ce que nous avons en partage'', a-t-il expliqué.

C'est dans cette dynamique, d'ailleurs, que sa Fondation a réhabilité des maisons, restauré des mosquées et églises, réhabilité le cheptel, soulagé les populations. Elle ½uvre également pour l'éradication de la famine en Casamance. Aïdara estime que la Casamance est ''une opportunité de développement pour le Sénégal''.

Cette Fondation a déjà recueilli ''des avis favorables'' pour un projet d'implantation d'éco-villages, afin de permettre aux populations de se nourrir, de se loger, de se soigner, de se former et d'éduquer leurs enfants.

Son ambition est d'étendre ce programme aux 14 régions du pays, même si le but est de faire en sorte que chaque Casamançais bénéficie d'une amélioration de ses conditions de vie.

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

casamançais

group promo consulting

Le collectif des cadres casamançais n'est pas content de Abdoul Mbaye

Le collectif des cadres casamançais n'est pas content de Abdoul Mbaye

La Rédaction

Casamance: trois femmes otages des rebelles casamançais ont été libérées

Casamance: trois femmes otages des rebelles casamançais ont été libérées

El hadji Ndiagana MBAYE

Les Cadres casamançais pas d’accord avec le CESE...Le CESE compte 23 femmes sur 120 membres

Les Cadres casamançais pas d’accord avec le CESE...Le CESE compte 23 femmes sur 120 membres

crise

AFP

Crise en Gambie: des milliers de personnes fuient le pays

Crise en Gambie: des milliers de personnes fuient le pays

AFP

La CAN-2017 s'ouvre dans un Gabon en crise

La CAN-2017 s'ouvre dans un Gabon en crise

AFP

Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite

Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite