mis à jour le

On vous le dit

Un comité de soutien à Benbitour mis en place à Tiaret   Un comité de soutien à la candidature d'Ahmed Benbitour a été mis en place dans la wilaya de Tiaret. Ce comité est composé de personnalités politiques, d'universitaires, de représentants du  mouvement associatif et de simples citoyens épris de liberté et de démocratie. «L'initiative est le fruit d'actions concertées depuis plusieurs mois», nous dira Kaïd Ahmed, opposant déclaré depuis 1969, longtemps exilé au Maroc et emprisonné durant deux années pour ses positions politiques d'alors. Kaïd Ahmed, homonyme et parent du puissant commandant Si Slimane, a fait la connaissance de  Benbitour par le biais du défunt Ali Mahsas et Tahar Zbiri  en 2004 et a été membre fondateur du RNDR en 1978 puis de l'UFD en 1990, avant de créer l'association Emir Abdelkader. Il est le soutien politique au candidat déclaré à la présidentielle de 2014. Le comité, composé de 20 personnes venues d'horizons et de lieux divers, compte expliquer davantage, une fois prêt, l'ambitieux programme de Benbitour, l'homme qui ne voulait pas être un piédestal, en démissionnant avec fracas de son poste de chef du gouvernement sous l'ère d'Abdelaziz Bouteflika.     L'énigmatique tombe à Maghnia   Un octogénaire a été dépossédé de ses lots de terrain à  Maghnia (580 km à l'ouest d'Alger). Il a été déclaré mort à l'état civil en 1999. En 2004, son fils dépose plainte.  M.Benabdallah est détenteur de lots de terrain. Ils ont été légués par son père et son grand-père. Son état de santé est précaire. Il est paralysé. Mais il persiste à dire qu'il est vivant. Lui et ses enfants expliquent le calvaire dans une vidéo réalisée et postée sur Youtube par Yacine Zaïd, défenseur des droits humains. M. Benabdallah accuse des membres de sa famille. Des cousins éloignés. Ses enfants n'ont pas riposté à temps. Ils ont été pris de court par le subterfuge. En 2004, l'un des enfants de la victime dépose plainte. Une seconde plainte a été déposée en mars 2013. Un avocat a été saisi pour prendre en charge l'affaire. «De fil en aiguille, il s'avère que la direction des pompes funèbres d'Oran a délivré une fiche d'inhumation», explique son fils, Abdelwahab. Il ajoute que «c'est une sorte de mafia du foncier qui est à l'origine de ce plan machiavélique». Le déclarant du décès a été identifié. Le nom du médecin légiste également. La vraie fausse tombe de Mohamed Benabdallah a été trouvée. Donc, qui est enterré ? Salon du matériel pour handicapés   Le premier Salon des équipements et du matériel pour handicapés ouvrira ses portes du 4 au 7 juillet prochain à l'espace de l'EGT Centre d'Al-Hamma, à l'initiative de RH.International Communication. La participation des fabricants, distributeurs importateurs et représentants de marques étrangères donnera aussi une vue complète sur les besoins qui s'expriment, aussi bien pour les établissements spécialisés que les personnes concernées tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Les robinets à sec à El Tarf    Les robinets sont à sec depuis trois jours dans  plusieurs localités d'El Tarf, obligeant les habitants à se déplacer sous un soleil de plomb pour s'approvisionner en eau à partir des sources ou acheter le précieux liquide auprès des vendeurs qui commencent déjà à fourmiller. Les services concernés expliquent que cette pénurie est due à des travaux de réfection en cours sur la conduite principale. Les villes d'El Tarf et Aïn El Assel figurent parmi les rares agglomérations  épargnées par ce manque d'eau potable étant donné qu'elles sontapprovisionnées  exclusivement à partir des forages de Bourdhim.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien