mis à jour le

Salon du Bourget: L’équipementier aéronautique Eaton s’installe au Maroc

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Abdelkader Amara, a fait état mardi d’”un bon démarrage” de la participation nationale au 50-ème Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace Paris-Bourget (SIAE), avec la signature d’une convention portant sur l’implantation au Maroc du groupe américain EATON.

La convention, qui devait être signée entre le leader technologique international dans le secteur des composants et systèmes électriques pour la qualité et la zone franche MidParc (Nouaceur, près de Casablanca), concerne des domaines d’activités relevant de “tout ce qui est électrique aviation”, a déclaré M. Amara au deuxième jour de “ce grand rendez-vous incontournable” de l’industrie aéronautique mondiale.

“On est sur un bon démarrage, avec EATON. Nous sommes sur d’autres pistes (avec) de grands groupes internationaux dans le domaine de l’aéronautique civile notamment”, a-t-il indiqué.

Le ministre cite notamment les équipementiers aéronautiques canadien Bombardier et français Safran, déjà installés au Maroc, mais aussi d’autres groupes à l’instar de Rolls-Royce, avec lesquels il est en contact dans le cadre d’une série de réunions de “démarchage” qui nécessitent naturellement du temps pour aboutir à des décisions d’investissement.

Au Bourget, il a eu sa première rencontre de travail dans ce sens dès le premier jour du Salon avec Bombardier.

“Pour nous, Bombardier est un partenaire stratégique. On se doit de lui donner beaucoup d’égards au vu de ce qu’il est en train de faire au Maroc”, a-t-il dit.

Sur la situation de la filière aéronautique au Maroc, M. Amara affirme que “c’est un secteur qui évolue globalement assez bien”.

“Maintenant il faut comprendre qu’on a un certain nombre de défis à relever. Nous sommes à un moment où il faut faire le plein et, au fil du temps, structurer davantage la chaîne des valeurs et qu’on puisse avoir les métiers nécessaires pour l’implantation de grands groupes”, a-t-il conclu.

Dans le secteur aéronautique, le chiffre d’affaires des entreprises installées au Maroc est estimé à 8 milliards de dirhams (0,7 milliard d’euros) au titre de l’exercice 2011, selon l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI) qui supervise la participation nationale au Bourget, accompagnée de plusieurs autres entreprises et organismes nationaux, publics et privés, dont le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), Royal Air Maroc, l’Office national des aéroports (ONDA), les zones franches Tanger Free Zone et MIDPARC , l’aménageur des zones d’activité économique MEDZ, en plus de l’Institut des Métiers de l’Aéronautique et de la Fédération nationale de l’électricité et de l’électronique (FENELEC).

Les responsables évoquent “un secteur aux perspectives de croissance annuelle de plus de 20 % et où les investissements continuent de converger” d’autant plus que “la base aéronautique au Maroc est considérée aujourd’hui comme étant la supply chain la plus compétitive dans le prolongement naturel de l’Europe”.

Ils attribuent ce développement remarquable du secteur aéronautique et spatial au Maroc, notamment à la présence “de véritables centres d’excellence” couvrant la production, les services, la maintenance et l’ingénierie, l’évolution du nombre d’implantations qui “s’est fortement accru ces dernières années” pour atteindre aujourd’hui près de 100 entreprises (dont 70 % ont moins de 5 ans d’existence), une situation confortée par la présence de grands groupes internationaux tels BOEING, SAFRAN, BOMBARDIER et EADS Aviation.

Afin de faire du secteur aéronautique et spatial un véritable pôle d’attractivité des investissements, l’Etat marocain a décidé d’accompagner son développement par la mise en place de mesures concrètes permettant au pays de s’ériger “en véritable plateforme pour des métiers cibles”.

Le potentiel estimé de ces mesures se chiffre à environ 4 milliards de dirhams (0,4 milliard d’euros) de PIB additionnels avec une création d’environ 15.000 nouveaux emplois directs à l’horizon 2015

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

aéronautique

Adam Sfali - Lemag

Maroc : Croissance de 25% du secteur de l’industrie aéronautique

Maroc : Croissance de 25% du secteur de l’industrie aéronautique

Adam Sfali - Lemag

Maroc : Croissance de 25% du secteur de l’industrie aéronautique

Maroc : Croissance de 25% du secteur de l’industrie aéronautique

Larbi Amine - Lemag

L’Algérie reporte son 1er salon aéronautique pour incapacité d‘organisation

L’Algérie reporte son 1er salon aéronautique pour incapacité d‘organisation

Maroc

AFP

Le Maroc lance une réflexion pour un "agenda africain de la migration"

Le Maroc lance une réflexion pour un "agenda africain de la migration"

AFP

Ligue des champions d'Afrique: Al-Ahly tenu en échec avant le retour au Maroc

Ligue des champions d'Afrique: Al-Ahly tenu en échec avant le retour au Maroc

AFP

L'affaire du chantage au roi du Maroc de retour devant la Cour de cassation

L'affaire du chantage au roi du Maroc de retour devant la Cour de cassation