mis à jour le

La Banque Centrale engage le secteur bancaire à financer les TPE

Bank Al-Maghrib a décidé mardi de mettre en place un nouveau programme destiné à encourager le financement bancaire des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME), en particulier celles opérant dans le secteur de l’industrie ou de l’export.

Ce programme, d’une durée minimale de deux ans, met à la disposition des banques des liquidités garanties notamment par des effets privés de cette catégorie d’entreprises, selon le conseil de la banque centrale qui a tenu mardi sa réunion trimestrielle.

Ce programme permettra de “donner plus de visibilité au système bancaire”, a indiqué le gouverneur de la Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri dans un point de presse à l’issue de cette réunion.

“Nous avons élargi les critères d’éligibilité de ces TPME” (pour bénéficier des financements), a précisé M. Jouahri, ajoutant que le crédit sera porté de 15 millions de dirhams (MDH) à 50 MDH.

Chaque banque a une possibilité de refinancement qui représente 10 %  de l’encours du crédit, a-t-il fait savoir, avertissant que les banques qui n’ont pas augmenté l’encours seront pénalisées de 0,5 pc point de base (pb) pour toute baisse de 1 % d’encours.

La pénalisation pourra aller jusqu’à 150 pb, a-t-il insisté. “Nous sommes déterminés à suivre l’effort que font les banques (…) et de pénaliser celles qui ne vont pas dans le bon sens”, a-t-il dit avec un ton ferme.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

banque

AFP

Gabon: Veolia porte son différend devant une instance de conciliation de la Banque mondiale

Gabon: Veolia porte son différend devant une instance de conciliation de la Banque mondiale

AFP

Tunisie: un ex-cadre de la Banque mondiale

Tunisie: un ex-cadre de la Banque mondiale

AFP

Algérie: la Banque centrale autorisée

Algérie: la Banque centrale autorisée

secteur

AFP

Corruption au Nigeria: le secteur pétrolier toujours aussi opaque

Corruption au Nigeria: le secteur pétrolier toujours aussi opaque

AFP

RDC: en attendant Inga, le secteur minier au défi du manque d'électricité

RDC: en attendant Inga, le secteur minier au défi du manque d'électricité

AFP

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"