mis à jour le

Report au 17 septembre de l’affaire “Comanav”


La chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a décidé, mardi, de reporter au 17 septembre prochain l’examen de l’affaire de la Compagnie marocaine de navigation “Comanav”, dans laquelle sont poursuivies six personnes.

Ce report a été motivé par la non-comparution de l’un des prévenus et de sa défense.

Les mis en cause, dont l’ex-directeur général de “Comanav”, sont poursuivis pour “participation au sabotage d’établissements publics (ports et bateaux) et entrave à la liberté du travail”, conformément aux articles 129, 288 et 591 du Code pénal, alors qu’un marin exerçant au port Tanger-Med a été acquitté.

Lors de l’audition, la défense a réclamé l’ouverture des frontières pour les prévenus qui ont été interdits, sur décision de la justice, de quitter le territoire national depuis le début de leur procès le 19 juin 2012.

Des jugements allant de l’acquittement à cinq ans de prison ferme avaient été prononcés en première instance, le 20 février dernier, à l’encontre des six personnes poursuivies dans cette affaire, dont l’accusé principal, Taoufik Ibrahimi, ex-directeur général de “Comanav”, qui a écopé de cinq ans de prison ferme.

Sont également poursuivis dans cette affaire l’ancien directeur central des ressources humaines de Comanav, un ancien attaché à l’Institut scientifique de la pêche maritime, l’ancien secrétaire général du syndicat des marins et l’ancien secrétaire général du syndicat des dockers.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

report

AFP

RDC: accord pour un report de la présidentielle

RDC: accord pour un report de la présidentielle

AFP

Côte d'Ivoire: un groupe d'ONG appelle

Côte d'Ivoire: un groupe d'ONG appelle

AFP

Mali: l'opposition pour un report des élections municipales de novembre

Mali: l'opposition pour un report des élections municipales de novembre