mis à jour le

Du fond de sa prison Sami Fehri dit : « Anaa Ghabi » ( Je suis idiot )

Par Ridha Ben Kacem

Du fond de la prison où il croupit injustement depuis des mois, Sami Fehri ,patron de la chaine « Attounoussia TV » vient de jeter ,mardi 18 juin ,une bouteille à la mer. Le message qu'elle contient est émouvant. La lettre a été diffusée par la même chaine .Lisons et écoutons ensemble :

Idiot …Naïf . En arabe c’est « Ghabii »

« Je suis idiot parce que j'ai cru qu'il y a eu une révolution dans le pays, qu'il y a désormais en Tunisie une liberté d'information et une justice et que la loi est capable seule de m'innocenter ».

On l'a tous cru, en effet. Mais on sait maintenant, que la liberté est à géométrie variable, dans ce pays.

« Je suis idiot parce que je me suis livré et j'ai cru qu'il est impossible que celui qui a subi l'injustice, qui prétend craindre Dieu et qui a croupi en prison pendant des années devienne tortionnaire et injuste ».

On l'a tous cru, en effet. Maison sait maintenant que la vengeance est un plat qui se mange froid.

« Je suis idiot parce que j'ai refusé de m'allier avec Ennahdha et d'être son outil de propagande croyant que le travail et la persévérance suffisaient à assurer ma réussite ».

On l'a tous cru, en effet. Mais, on sait maintenant qu'il n'y aura pas de réussite, dans ce pays, à l'ombre de la colombe bleue.

« Je suis idiot parce que j'ai cru les hommes de loi quand ils m'ont dit que la Cour de Cassation est la plus haute juridiction dans le pays et que le gouvernement ne s'ingère plus dans la justice après le 14 janvier ».

On l'a tous cru, en effet. La cour de Cassation a été cassée par plus fort qu'elle.

« Je suis idiot parce que j'ai cru le ministre de la Justice transitionnelle quand il m'a rendu visite à deux reprises à l'hôpital me demandant d'arrêter ma grève de la faim et s'engageant à me libérer le 3 janvier 2013 selon la loi. Je l'ai cru lorsqu'il disait que me libérer alors que j'observe une grève de la faim sera considéré comme un message négatif pour les autres prisonniers, qui croiront que la libération était liée à ma grève et non au fait que je suis innocent ».

On l'a tous cru, en effet. Je ne sais pas si tu es innocent, mais la justice a ordonné ta libération et je sais seulement, que ne dois pas être en prison, à l'heure qu'il est.

« Je suis idiot, j'ai cru à la délivrance quand le chef du gouvernement a invité mon épouse à Dar Dhiafa et lui a assuré que je serai libéré selon la loi ».

On l'a tous cru, en effet. Heureusement qu'il ne l'a pas invitée à l'autre Dar Dhiafa, celle de la Manouba.

« Je suis idiot parce que j'ai cru et je crois encore que le ministre Dilou et le chef du gouvernement Jebali ont fourni l'effort nécessaire. Mais je n'ai pas pensé un instant que la force qui gouverne le pays trompe même son ministre et son chef du gouvernement ».

On l'a tous cru, en effet. Mais nous on ne croit plus en rien.

« Je suis idiot parce que je n'ai pas compris que la force qui gouverne le pays ne vise pas mon argent ni ma personne, mais son seul objectif est d'éteindre la chaîne Ettounissiya et de mettre la main sur elle avant les élections, coûte que coûte ».

On l'a tous cru, en effet. Mais, nous, on tout a compris, ou presque. Ettounissiya participera à leur mise en déroute mon vieux et cela, on te le promet.

« Je suis idiot parce que j'ai pensé que ma défense, le respect de la justice, et la grève de la faim suffisaient pour changer le cours les événements alors que même ma mort suite à une grève de la faim, n'égale en rien l'assassinat de Chokri Belaïd ».

On l'a tous cru, en effet. Mais nous, on sait maintenant, que tout le monde crève de faim, sans qu'il y ait besoin de se priver volontairement, de nourriture.

« Je suis idiot parce que j'ai cru qu'ils n'oseraient pas pratiquer l'injustice ouvertement alors qu'ils ont nommé le gendre ministre et l'ami gouverneur ».

On l'a tous cru, en effet. Ils ont même nommé un simple mécanicien, au poste d'ambassadeur de Tunisie, à Tripoli.

« Je suis idiot parce que j'ai mis tout ce temps pour me convaincre qu'à la fin, je ne quitterai pas la prison et que les mandats de dépôt se multiplieront ».

On l'a tous cru, en effet. Mais on est tous déterminé à te faire quitter la prison pour y jeter quelques uns d'entre eux, à commencer peut-être, par le gendre, dont tu parlais, tantôt.

« Je suis idiot et heureux de mon idiotie parce que j'ai réussi à créer une chaîne de télévision à partir du néant et dans les pires conditions et qui est devenue en un laps de temps la chaîne la plus regardée en Tunisie ».

On l'a tous cru, en effet. De plus, on aime bien regarder tes copains s'agiter en ton nom, sur ta chaine de télévision.

« Je suis idiot et heureux de mon idiotie parce que mes ½uvres artistiques m'ont fait entrer dans le c½ur de beaucoup d'entre vous et ont rendu ma famille fière de moi ».

On est tous heureux, en effet. Dans notre c½ur, tu y es, en effet.

« A la fin, je poursuivrai mon idiotie et j'essaierai de résister bien que j'aie perdu confiance en tout ou presque… »

On est tous des idiots invétérés, en effet. Mais on est tous, aussi, des Sami Fehri, jusqu'à ce que tu quittes la prison, mon vieux.

Par Ridha Ben Kacem publié le 19 juin 2013

La traduction est faite par notre confrère Businessnews.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

prison

AFP

Jeune Noir enfermé dans un cercueil: les 2 Sud-africains blancs restent en prison

Jeune Noir enfermé dans un cercueil: les 2 Sud-africains blancs restent en prison

AFP

Attaque d'une prison au Mali: 2 gardes blessés, des dizaines d'évasions

Attaque d'une prison au Mali: 2 gardes blessés, des dizaines d'évasions

AFP

En Gambie, répression politique avant la présidentielle

En Gambie, répression politique avant la présidentielle