mis à jour le

Greg Blondin et Noredine Allam assis avec les personnages de Muslim'show, courtesy of Editions BDouin
Greg Blondin et Noredine Allam assis avec les personnages de Muslim'show, courtesy of Editions BDouin

Les mille et un secrets du mariage halal

Le deuxième tome de la série française Muslim’Show croque avec humour les moments clés du mariage, en tournant en dérision les «mauvais» comportements.

«Le mariage est l’un des rituels où la communauté arabo-musulmane commet de nombreuses maladresses, explique Noredine Allam, 33 ans. Aujourd’hui, beaucoup le célèbrent comme une tradition, une coutume, et plus du tout comme un acte religieux. Il y avait une urgence pour moi à parler de ce problème.» C’est ainsi que l’ex-graffeur d’Amiens (Nord de la France) s’est mis à écrire le scenario de la bande-dessinée Mariage, sortie le 17 juin aux Editions du BDouin.

Les planches dessinées par Greg Blondin croquent le quotidien d’un couple musulman qui prépare et célèbre son union en France. Les thèmes abordés? La présentation aux parents, l’interminable liste de mariage, l’âpre négociation des tarifs avec la negafa (la marieuse traditionnelle), le rituel des sept robes, la pose du henné ou le fameux baiser qui scelle le mariage, et qu’il vaut mieux ne pas rater…

Croquer les paradoxes

L’humour est le maître mot. Pour détendre les zygomatiques, mais aussi, pour sensibiliser en douceur les lecteurs. Car si une partie des musulmans de France s’oriente vers une pratique religieuse «plus authentique», d’autres adoptent toujours de «mauvais» comportements. Allam et Blondin présentent donc des scénettes inspirées de faits réels qui soulignent, parfois avec ironie, les «contradictions» liées à une application de l’islam plus ou moins rigoriste. 

Extrait:
         «- Dis, maman, j’écoutais une conférence au sujet du mariage et…
           - Oui Benti ?...
           - Euuuhh… au sujet de la musique… euh… c’est "chaud" quand même… non?
           - Ça y est, ça recommence ! Tu veux pas me faire un mariage d’intégristes?!»

Le dialogue se déroule entre la fiancée et sa mère. La première souhaite une union sans musique, alors que la seconde plaide pour «du cha’bi et du raï comme tout le monde!».

«La musique est interdite dans la religion, souligne l’auteur métis franco-algérien, pleinement pratiquant depuis quelques années. Quand vous voyez un mariage arabo-musulman où il y a de la musique, on est dans le paradoxe pur. Imaginez quelqu’un qui va faire son hadj (son pèlerinage à la Mecque), qui met un casque de musique dans ses oreilles et qui tourne autour de la Kaaba [la mosquée sacrée de la Mecque, en Arabie Saoudite]… C’est inimaginable!»

Source inépuisable d'inspiration

Et la rencontre amoureuse? Pas la place de développer ce vaste sujet, qui fait l’objet d’une web-série concoctée par Allam et Blondin. Mais le thème est évoqué. «Pour sa sécurité», un couple ne peut pas se fréquenter sans la présence d’un mahram de la fille, «un homme avec qui elle ne peut pas se marier», commente le scénariste. Alors quand ce dernier voit pulluler les sites Internet de rencontre musulmans, il tique. «Le site lui-même sait qu’il ne respecte pas la règle mais tout le monde le fait… car tout le monde le fait!»
 
Grand absent de Mariage: le poids de la virginité qui angoisse de nombreuses jeunes filles avant leurs noces. Trop compliqué à gérer en une page, et trop de risques de ne pas être compris, confie le fondateur du studio 2HB, qui a recolorisé la totalité des 33 albums d’Astérix, le Gaulois le plus célèbre de France. Et puis  :

«On a besoin de comprendre qui nous lit, qui nous écoute et, quand on aura un vrai tissu de confiance, on saura jusqu’où on peut aller. On en parlera peut-être un jour si on fait un album sur les superstitions et les traditions».

Laissant aux imams le soin d’organiser des conférences sur les «paradoxes», Mariage reste dans l’esprit de la série Muslim’Show, dédiée à pratique de l’islam en Occident. Le premier tome – paru en juin 2010 aux Editions du BDouin, créées par Noredine Allam – était consacré au Mois sacré du Ramadan. Moins fédérateur que l’union devant dieu, estime l’auteur-dessinateur. De quoi parlera le prochain album? De l'école: «Ce sera une sorte de Titeuf musulman.»


Habibou Bangré


 A lire aussi

Les bulles africaine tentent de se caser

 

 

 


 

Habibou Bangré

Habibou Bangré. Journaliste, spécialiste de l'Afrique. Elle collabore notamment avec The Root.

Ses derniers articles: Moave, la farine fortifiée qui combat l'anémie  Le Cap-Vert a soif d'eau  Les Kinois ont le blues 

bande dessinée

Exposition

Dessine-moi un immigré

Dessine-moi un immigré

BD

Connaissiez-vous les mangas algériens?

Connaissiez-vous les mangas algériens?

BANDE DESSINEE

Les bulles africaines tentent de se caser

Les bulles africaines tentent de se caser

mariage

AFP

Mariage ou ballon rond: des Algériennes face

Mariage ou ballon rond: des Algériennes face

AFP

Athlétisme: mariage de la championne olympique Caster Semenya avec sa compagne

Athlétisme: mariage de la championne olympique Caster Semenya avec sa compagne

AFP

Tunisie: manifestation contre une loi "rétrograde" sur le mariage des mineures

Tunisie: manifestation contre une loi "rétrograde" sur le mariage des mineures

réligion musulmane

Histoire

Le Maroc avant l'islam

Le Maroc avant l'islam