mis à jour le

Programme national Plates-formes multifonctionnelles : L'Unité de coordination et le FASI, ensemble pour lutter contre la pauvreté

L'Unité de Coordination du Programme national Plates-formes multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté (PN-PTF/LCP) et le Fonds d'Appui au Secteur informel (FASI) ont procédé, ce mardi 18 juin 2013 à Ouagadougou, à une signature de convention de partenariat.

Le document a été paraphé par les premiers responsables des structures désormais partenaires : Adama Rouamba, coordonnateur national de l'Unité de Coordination du PN-PTF/LCP, et Aminata Kaboré, directrice du FASI.

Activités génératrices de revenus

Avec cette signature de convention, les promoteurs de projets encadrés par le Programme national Plates-formes multifonctionnelles pourront bénéficier de financement au niveau du FASI. Ce qui leur permettra de mener des activités génératrices de revenus et d'améliorer leurs conditions de vie.

« Cette convention de partenariat, qui a pour objet de contribuer à la lutte contre la pauvreté par le développement de l'emploi indépendant à travers l'offre de services financiers, la promotion et l'émergence de micro entreprises viables, sera sans doute un partenariat ''gagnant-gagnant'' », précise la directrice du FASI, Aminata Kaboré.

Et d'inviter son nouveau partenaire au respect des termes de la présente convention pour, dit-elle, « une synergie d'actions efficace et fructueuse ».

Souci d'accompagnement

Pour Adama Rouamba, coordonnateur national de l'Unité du PN-PTF/LCP, l'initiative participe du souci d'accompagnement des bénéficiaires des entreprises énergétiques que sont les plates-formes multifonctionnelles, à bien fonctionner, vu que certaines rencontrent des difficultés à acquérir des modules complémentaires ou à construire des abris.

« Pour nous, la plate-forme multifonctionnelle doit être la porte d'entrée pour le développement local. Je souhaite donc que ce ''mariage'' avec le FASI puisse véritablement apporter de bons fruits », a-t-il indiqué.

La troisième convention

La présente signature de convention avec le FASI est la troisième du genre pour le PN-PTF/LCP. Elle intervient après celles déjà signées avec la fédération des caisses populaires du Burkina et le Fonds d'Appui à la Promotion de l'Emploi (FAPE).

A entendre le coordonnateur Rouamba, l'expérience acquise en matière de partenariats avec ces différentes institutions de micro-finance et l'encadrement des acteurs du Programme national Pates- formes multifonctionnelles, constituent aujourd'hui autant de gages qui permettront d'assurer un bon recouvrement des financements du Fonds d'Appui au Secteur Informel.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

programme

AFP

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

AFP

Programme chargé pour Macron au Mali

Programme chargé pour Macron au Mali

AFP

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

national

AFP

Unesco: le Parc national de la Comoé retiré de la liste du patrimoine en péril

Unesco: le Parc national de la Comoé retiré de la liste du patrimoine en péril

AFP

Soudan du Sud: Kiir annonce un cessez-le-feu et ouvre un dialogue national

Soudan du Sud: Kiir annonce un cessez-le-feu et ouvre un dialogue national

AFP

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

pauvreté

AFP

São Tome: le président appelle

São Tome: le président appelle

Niger

Quand la ruée vers l'or devient le seul horizon de la jeunesse du Sahel

Quand la ruée vers l'or devient le seul horizon de la jeunesse du Sahel

AFP

RDC: après les plantations Unilever, un rêve contre la pauvreté

RDC: après les plantations Unilever, un rêve contre la pauvreté