mis à jour le

Louga- meurtre de la fille Sokhna Ndiaye : Mouhamed Ndiaye, un deuxième suspect arrêté

La police de Louga qui conduit sans tambour ni trompette l'enquête ouverte depuis le meurtre de la jeune fille, Sokhna Ndiaye (tuée le 6 février 2013), vient de mettre la main sur un deuxième suspect. Mouhamed Ndiaye dit ''Nabi'' vient de rejoindre l'autre présumé, M.A, fiancé reconnu de la défunte.

L'affaire Sokhna Ndiaye, du nom de la jeune fille domiciliée au quartier Artillerie, violée, puis tuée au mois de février dernier, vient de connaître un autre rebondissement. La police de Louga a mis la main sur un deuxième suspect, depuis le mois dernier. Il s'agit du nommé Mouhamed Ndiaye, vendeur de poisson de son état, plus connu sous le nom de Nabi. Seulement, les hommes du commissaire Diakhaté qui ont travaillé en toute discrétion depuis le début de cette affaire n'avaient pas jugé opportun d'étaler sur la place publique leur prouesse. En effet, il a fallu des semaines pour que cette nouvelle fasse le tour de la ville et que les commentaires et supputations continuent d'y aller bon train. D'autant que le présumé meurtrier, en l'occurrence Mouhamed Ndiaye est un natif de Louga où il vit avec ses parents et sa petite famille. Ainsi, selon une source très proche de l'enquête qui n'a pas encore fini de révéler tous ses secrets, la police qui avait soupçonné le mis en cause avait mis en place une stratégie très efficace pour le ferrer. Dans un premier temps, Nabi qui devait de l'argent à un de ses amis a été convoqué à la police. Cette convocation des limiers n'était qu'une ruse pour recueillir ses empreintes. Car, il retournera sur ses pas après qu'il a passé des heures à la police. Mais, c'était sans compter avec la forte détermination des limiers, très décidés à alpaguer les tueurs de cette fille. Une fois cette étape franchie, les empreintes seraient envoyées à la police scientifique pour une confrontation avec celles trouvées sur le corps de la victime. Les empreintes de Mouhamed Ndiaye et celles trouvées sur le corps du défunt sont-elles identiques ? Seuls les enquêteurs pourraient répondre à cette interrogation. De toute façon, Nabi a été arrêté. Au terme de sa garde à vue, il est envoyé à la Maison d'arrêt et de correction de Louga. Il rejoint ainsi le 1er suspect, M. A, fiancé de la défunte, arrêté quelques jours après le meurtre. Celui-ci, dont les empreintes, nous signale-t-on, ont été aussi découvertes sur le corps sans vie de sa petite amie se serait jeté sur elle en pleurs, car il a été le premier à la retrouver dans la brousse où son bourreau l'avait abandonnée.

Les faits

Le mercredi 06 février passé, le paisible quartier Artillerie (Louga) a été secoué par le meurtre d'une jeune fille du coin. Sokhna Ndiaye (22 ans au moment des faits) a été mortellement poignardée par un inconnu, vers les coups de 22 heures. Retrouvée toute nue, à quelques encablures de l'école Artillerie II, elle a été acheminée à l'hôpital régional, Amadou Sakhir Mbaye. L'enquête ouverte avait permis de mettre aux arrêts, M.A, l'amant reconnu du défunt. La police de Louga, qui a mené son enquête sans tambour ni trompette vient de mettre la main sur un deuxième suspect.

L'Observateur

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

meurtre

AFP

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

AFP

Meurtre de la policière Aurélie Fouquet: 20 ans ferme pour Fayçal Faïd

Meurtre de la policière Aurélie Fouquet: 20 ans ferme pour Fayçal Faïd

AFP

Kenya: manifestation

Kenya: manifestation

suspect

AFP

Attentat en Côte d'Ivoire: 15 interpellations, le principal suspect recherché

Attentat en Côte d'Ivoire: 15 interpellations, le principal suspect recherché

AFP

Ebola: décès suspect en Sierra Leone alors que l'Afrique de l'Ouest sortait de l'épidémie

Ebola: décès suspect en Sierra Leone alors que l'Afrique de l'Ouest sortait de l'épidémie

AFP

Objet suspect dans un vol Air France: un policier retraité en garde

Objet suspect dans un vol Air France: un policier retraité en garde