mis à jour le

Podor un ancien militaire de 26 ans meurt noyé dans le fleuve

Le corps sans vie de Cheikh Soumaré a été repêché des eaux du fleuve Sénégal, hier lundi, aux environs de 12 heures, par les éléments de la caserne des sapeurs-pompiers de Podor. Les hommes du lieutenant Diallo aidés par les populations n'ont pas mis du temps pour sortir la dépouille de cet ancien militaire, âgé de vingt-six (26) ans, des eaux. Cheikh Soumaré vivait à Thiès avec son frère, selon des informations recueillies sur place. Il était à Podor pour les besoins du Gamou annuel de Souima (un quartier de Podor), célébré samedi dernier.

La victime ne savait certainement pas qu'il avait pris rendez-vous avec la mort hier, en se rendant au fleuve pour une baignade. Selon des informations concordantes, Cheikh Soumaré, accompagné d'un de ses amis s'était rendu au fleuve pour une baignade. Voulant rentrer à Thiès avec un paquet de souvenirs, il avait remis une caméra à son ami pour immortaliser son passage à Podor et surtout cette traversée du fleuve Sénégal à la nage. La phase aller faite sans peine, le retour a été fatal pour ce célibataire sans enfant qui s'est noyé au beau milieu du fleuve, loin de tout secours. Plusieurs versions s'écoulent sur les circonstances réelles de la mort de ce jeune soldat. Certains avançant des crampes, d'autres arguant de mort subite sous l'eau.

Auparavant, Cheikh Soumaré en bon ancien militaire a eu à faire une bonne action en nettoyant le long de la berge occupée par les herbes sauvages.

La gendarmerie a fait le constat du décès du jeune Cheikh Soumaré qui laisse derrière lui une famille et des amis tétanisés par cette disparition brutale. Sa dépouille a été transférée au centre de santé de Podor où le médecin a délivré un certificat de genre de mort qui a permis à l'autorité judiciaire de remettre à sa famille un certificat d'inhumation. C'est aux environs de 17 heures 30 que Cheikh Soumaré a été enterré au cimetière de Souima. Avec la disparition de ce jeune, les populations qui vivent le long du fleuve Sénégal et de ses défluents doivent redoubler de vigilance par ces temps qui courent, car avec la canicule qui sévit le fleuve est le point de convergence des populations à la quête de brin de fraîcheur dans un fleuve où le nombre de victimes enregistrées pendant cette période dépasse l'entendement.

L'Observateur

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Podor

Ndiaga DIOUF

Podor : Un enseignant se pend au milieu de la cour de l’école

Podor : Un enseignant se pend au milieu de la cour de l’école

Gata Doré

Podor : Les productions d’oignon local se « rebellent et réclament » la tête du directeur de l’Arm

Podor : Les productions d’oignon local se « rebellent et réclament » la tête du directeur de l’Arm

Gata Doré

Podor : Les productions d’oignon local se « rebellent et réclament » la tête du directeur de l’Arm

Podor : Les productions d’oignon local se « rebellent et réclament » la tête du directeur de l’Arm

militaire

AFP

Gambie: Jammeh négocie les conditions de son départ, l'intervention militaire toujours en suspens

Gambie: Jammeh négocie les conditions de son départ, l'intervention militaire toujours en suspens

AFP

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

AFP

La présence militaire française au Mali: "ce sera long" prévient Hollande

La présence militaire française au Mali: "ce sera long" prévient Hollande