mis à jour le

Maroc : Quand les oulémas parlent Sahara

Lemag : A la clôture de la 16ème session ordinaire du conseil supérieur des oulémas, tenue les 14 et 15 juin à Casablanca, Mohamed Yessef, secrétaire général du Conseil, a rendu compte au Roi Mohammed VI, par lettre, des résultats des débats ayant eu lieu.

Inéditement, les oulémas ne se sont pas contentés de débattre autour des questions religieuses et théologiques du moment au royaume, mais sont allés...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

Maroc

AFP

Le Sahara et les migrations imposent le statu quo dans la relation entre le Maroc et l'UE

Le Sahara et les migrations imposent le statu quo dans la relation entre le Maroc et l'UE

AFP

Mohammed VI célèbre ses 20 ans de règne sur un Maroc encore profondément inégalitaire

Mohammed VI célèbre ses 20 ans de règne sur un Maroc encore profondément inégalitaire

AFP

CAN-2019: Renard mystérieux sur son avenir au Maroc

CAN-2019: Renard mystérieux sur son avenir au Maroc

oulémas

group promo consulting

ATTAQUE PAR UNE BANDE ARMEE DANS LA COMMUNE DE KOLDA Le président des Oulémas du Fouladou échappe à la mort

ATTAQUE PAR UNE BANDE ARMEE DANS LA COMMUNE DE KOLDA Le président des Oulémas du Fouladou échappe à la mort

Larbi Amine - Lemag

Maroc : Quand les oulémas parlent Sahara

Maroc : Quand les oulémas parlent Sahara

BSD

Ameth Saloum Dieng à la conference internationale des oulémas à Téhéran

Ameth Saloum Dieng à la conference internationale des oulémas à Téhéran

sahara

AFP

L'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental démissionne pour "raison de santé"

L'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental démissionne pour "raison de santé"

AFP

Sahara occidental: la mission de l'ONU renouvelée, Pretoria critique Washington

Sahara occidental: la mission de l'ONU renouvelée, Pretoria critique Washington

AFP

Sahara occidental: des positions "fondamentalement divergentes", selon l'ONU

Sahara occidental: des positions "fondamentalement divergentes", selon l'ONU