mis à jour le

Vers la réouverture transitoire des médias publics grecs

Le Premier ministre grec Antonis Samaras a de nouveau proposé lundi à ses deux partenaires de la coalition gouvernementale la réouverture “transitoire” de la radio-télévision publique (ERT) sous la houlette d’une commission tripartite, selon une source gouvernementale.

Une commission composée de représentants des trois partis de la coalition sera chargée “d’embaucher un nombre de journalistes chargés de faire fonctionner de nouveau la radio-télévision publique” jusqu’à ce que soit adopté un nouveau projet de loi sur l’audiovisuel public, a-t-on indiqué de même source.

“Des conseillers étrangers, de la BBC, ou d’autres groupes européens vont aider à la constitution du nouvel organisme”, a souligné cette source.

Au lendemain de la fermeture unilatérale des chaînes de télévision et des stations de radio publiques, décidée sans l’accord des partenaires de la coalition, le gouvernement avait présenté mercredi dernier un projet de loi de restructuration de l’audiovisuel public grec autour d’une société qu’il a baptisée Nerit.

Une réunion ministérielle était en cours lundi soir entre M. Samaras et les dirigeants du Pasok (socialiste) et du Dimar (gauche démocratique), Evangélos Vénizélos et Fotis Kouvélis respectivement, pour tenter de trouver une solution et sortir de l’impasse provoquée par la fermeture de l’ERT.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

médias

AFP

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

AFP

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

AFP

RDCongo: l'ONU "préoccupée" par un décret sur les médias

RDCongo: l'ONU "préoccupée" par un décret sur les médias