mis à jour le

Etats-Unis: Le FMI critique les mesures d’austérité budgétaire

Les mesures d’austérité automatiques de 85 milliards de dollars, entrées en vigueur en mars dernier aux Etats-Unis pour réduire le déficit budgétaire colossal, ont été “excessivement rapides et mal conçues”, a estimé le Fonds monétaire international (FMI) dans son évaluation annuelle de l’économie US.

“Non seulement la procédure de réduction automatique des dépenses pèse lourdement sur la croissance à court terme, mais les réductions sans discernement des dépenses dans l’éducation, les sciences et les infrastructures pourraient aussi peser sur la croissance potentielle à moyen terme”, a mis en garde l’institution internationale basée à Washington, confortant ainsi la position de l’administration Obama qui avait averti à maintes reprises les élus du Congrès de l’impact négatif de ces mesures d’austérité sur l’économie et la croissance.

Ces coupes budgétaires ont, en effet, été conçues en août 2011 lorsque les élus républicains refusaient de relever le plafond de la dette fédérale au risque de provoquer un défaut de paiement de la première économie mondiale.

En échange de ce relèvement du plafond de la dette indispensable pour payer les factures du gouvernement fédéral, les républicains avaient exigé de la Maison Blanche un montant équivalent de coupes budgétaires, soit 1.200 milliards de dollars, étalées sur dix ans, les 85 milliards de cette année n’étant qu’une mise en bouche.

Le FMI suggère, par conséquent, que ces compressions de dépenses soient remplacées par “un ensemble de mesures concentrées en fin de période comportant des économies dans les droits à prestations et de nouvelles recettes, conformément à la proposition de budget du gouvernement”.

Les économistes du FMI, estiment, par ailleurs, que l’expiration des allégements de cotisations salariales et l’augmentation des taux marginaux d’imposition dans les tranches supérieures, une mesure à laquelle a appelé la Maison Blanche, risquent de freiner davantage l’activité économique.

Et de relever que le ralentissement de la réduction du déficit contribuerait à la reprise de l’économie américaine à un moment où la politique monétaire n’est plus guère en mesure de le faire.

Le Fonds prévoit ainsi que la croissance économique aux Etats-Unis devrait tomber à 1,9 pc cette année en raison de la réduction excessivement rapide du déficit budgétaire, avant de s’accélérer pour atteindre 2,7 pc l’an prochain

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

FMI

AFP

Le FMI lance une bouée de sauvetage financière

Le FMI lance une bouée de sauvetage financière

AFP

Le Zimbabwe a remboursé toutes ses dettes envers le FMI

Le Zimbabwe a remboursé toutes ses dettes envers le FMI

AFP

Le FMI craint un ralentissement économique "dramatique" en Afrique

Le FMI craint un ralentissement économique "dramatique" en Afrique

critique

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Nigeria: critiqué par sa femme, le président lui dit de rester en "cuisine"

Nigeria: critiqué par sa femme, le président lui dit de rester en "cuisine"

AFP

RDC: HRW critique l'incapacité de Kinshasa et de l'ONU

RDC: HRW critique l'incapacité de Kinshasa et de l'ONU