mis à jour le

Libye : Saïf Al-Islam Kadhafi sera jugé en août

Le bureau du procureur général libyen a annoncé lundi 17 juin que Saïf Al-Islam Kadhafi serait jugé dans le pays en août, rapporte Liberation.fr. La Cour Pénale Internationale (CPI) souhaite pour sa part que le fils du défunt dictateur Mouammar Kadhafi lui soit remis, estimant que le fragile gouvernement central libyen n'est pas en mesure de le juger. « La première audience du procès est prévue durant la première quinzaine du mois d'août », a déclaré à la presse Al-Seddik Al-Sour, membre du bureau du procureur général, indiquant que les accusations portaient sur des « crimes commis contre le peuple libyen durant la révolution » de 2011.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Libye

AFP

Plus de 900 migrants secourus au large de la Libye

Plus de 900 migrants secourus au large de la Libye

AFP

Près de 2.900 migrants secourus jeudi au large de la Libye

Près de 2.900 migrants secourus jeudi au large de la Libye

AFP

L'OIM dénonce les "marchés d'esclaves" en Libye

L'OIM dénonce les "marchés d'esclaves" en Libye

kadhafi

AFP

Libye: un groupe armé dit avoir relâché le fils de Kadhafi Seif al-Islam

Libye: un groupe armé dit avoir relâché le fils de Kadhafi Seif al-Islam

Libye

Cinq ans après, tuer Mouammar Kadhafi était une erreur

Cinq ans après, tuer Mouammar Kadhafi était une erreur

AFP

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

juge

AFP

Côte d'Ivoire: Michel Gbagbo jugé pour "fausses nouvelles"

Côte d'Ivoire: Michel Gbagbo jugé pour "fausses nouvelles"

AFP

Zambie: le chef de l'opposition sera jugé pour trahison

Zambie: le chef de l'opposition sera jugé pour trahison

AFP

Sénégal: 4 personnes inculpées pour un photomontage jugé offensant pour le président

Sénégal: 4 personnes inculpées pour un photomontage jugé offensant pour le président