mis à jour le

Marche avortée à Blida

Les ex-rappelés du service national - on parle de plus de 500 -, entre 1995 et 1999, n'ont pas pu organiser leur marche hier à Blida. Venant de plusieurs wilayas, ils se sont donné rendez vous à Blida, ville abritant la 1re Région militaire, pour exiger un statut de victimes du terrorisme, l'accès aux soins et des indemnités. Mais la forte présence de policiers, dans la ville et ses alentours, les a empêchés d'organiser leur marche. D'ailleurs, les Blidéens ont été surpris, ce jour-là, par l'omniprésence d'agents de sécurité et surtout les fouilles systématiques qui ont eu lieu, surtout dans les gares ferroviaire et routière. Ils seraient 123 000 ex-rappelés recensés à l'échelle nationale. Ils avaient organisé, auparavant, plusieurs mouvements de protestation à Blida et dans d'autres wilayas, sans que leurs doléances soient prises en charge.

marche

AFP

Afrique du Sud: l'ex-syndicaliste Ramaphosa en marche vers le pouvoir

Afrique du Sud: l'ex-syndicaliste Ramaphosa en marche vers le pouvoir

AFP

Au Bénin, l'ananas doit changer de couleur (mais pas trop) pour satisfaire le marché européen

Au Bénin, l'ananas doit changer de couleur (mais pas trop) pour satisfaire le marché européen

AFP

Le virus du tilapia perturbe le marché du poisson au Bénin

Le virus du tilapia perturbe le marché du poisson au Bénin

Blida

Football

Pourquoi la finale de la Coupe d'Algérie est à surveiller de près

Pourquoi la finale de la Coupe d'Algérie est à surveiller de près

La rédaction

Algérie: cette crise du lait qui n'en finit pas

Algérie: cette crise du lait qui n'en finit pas

Actualités

Retour sur le match de Blida : Ils ont tout orchestré pour l’échec des Etalons

Retour sur le match de Blida : Ils ont tout orchestré pour l’échec des Etalons