mis à jour le

Examens du BT et des IFM : COUP D’ENVOI DANS LE CALME

Les examens des 1ère et 2ème partie du Brevet de techniciens (BT1 et BT2) et des Instituts de formation des maitres (IFM) session de juin 2013 ont démarré hier dans notre pays.

L’effectif total des candidats au BT 1 et 2 est de 57475, dont 15236 candidats libres repartis dans 99 centres et 2169 salles de classe. On dénombre 29432 postulants dans le district de Bamako, dont 5.686 candidats libres repartis  dans  46 centres et 980 salles de classe.

Quant aux candidats des Instituts de formation des maîtres, ils sont au nombre de 14 175 sur l’ensemble du territoire, dont 10 447 pour les examens de passage et 3 728 pour ceux de fin de cycle.

Dans le district de Bamako les candidats de l’IFM sont au nombre de 1672, dont 1229 pour les  examens de passage et 443 pour ceux de fin de cycle. Outre les élèves maîtres généralistes et spécialistes de l’IFM de Bamako, leurs camarades  déplacés de « l’Hégire » de Tombouctou composent tous au centre du lycée « Ba Aminata Diallo ».

Le ministre de l’Education, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales, Bocar Moussa Diarra, a visité tôt le matin les centres d’examen des lycées « Kodonso » à Djélibougou,  « Ba Aminata Diallo »,   du Groupe scolaire le « Progrès » et de « l’Ecole de  formation industrie et pratique » (EFIP) de Niamakoro. Après avoir fait le tour de quelques salles pour encourager les différents candidats, féliciter, encourager, saluer l’esprit patriotique des élèves et des enseignants qui a prévalu durant toute l’année scolaire, c’est  à 8 heures que Bocar Moussa Diarra a ouvert la première enveloppe contenant des sujets de BT dans la salle N°40 du centre d’examens du lycée « Kodonso » donnant ainsi le coup d’envoi des épreuves  de BT 1 et 2 et des IFM sur l’ensemble du territoire.

Dans les différents centres visités, le ministre de l’Education, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales a véhiculé les mêmes messages. « Nous sommes venus vous remercier, vous souhaiter bonne réussite, car vous avez pu tenir l’année scolaire malgré les difficultés. Tout n’est pas parfait, nous nous engageons à mieux faire et à  parfaire », a-t-il expliqué. S’adressant aux élèves maîtres des Instituts de formation, le ministre Diarra les a invités à reprendre l’école en main, à donner un autre visage aux Maliens, produire un autre type d’individus responsables et à assumer leur mission de d’éducateur, d’instructeur, de formateur et de sauvegarde de nos  valeurs.

 » Si nous avions formé nos marabouts, prêcheurs et élèves coraniques à la maîtrise du Coran, beaucoup d’entre eux ne seraient pas endoctrinés par les djihadistes. Comprenez désormais que la religion ne peut et ne doit pas  être imposée à qui que ce soit »,  a recommandé Bocar Moussa Diarra à des élèves maîtres arabisants.

Comme d’habitude, le ministre a donné des consignes et instructions fermes aux présidents des centres, surveillants et aux responsables sécuritaires à tout mettre en oeuvre pour prévenir et  éviter d’éventuels cas de  fraude. Le ministre a indiqué que les examens des candidats du Nord seront organisés dans quelques semaines.

S. Y. WAGUE

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

examens

AFP

Le président sud-africain Zuma exténué est hospitalisé pour des examens

Le président sud-africain Zuma exténué est hospitalisé pour des examens

AFP

Afrique du Sud: Oscar Pistorius entame ses examens psychiatriques

Afrique du Sud: Oscar Pistorius entame ses examens psychiatriques

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Politique : Le président Marzouki admis

Tunisie-Politique : Le président Marzouki admis