mis à jour le

Le pouvoir malien veut toujours un accord avec les rebelles

OUAGADOUGOU (AFP) - (AFP)

Les autorités maliennes ne veulent pas une "rupture des négociations" en cours à Ouagadougou avec les rebelles touareg occupant Kidal (nord du Mali) et sont prêtes à signer un accord si leurs amendements sont acceptés, a affirmé lundi un émissaire de Bamako.

"Il n'y a pas de rupture des négociations.Nous sommes toujours présents à Ouagadougou, déterminés à conclure un accord qui sera le prélude au dialogue intermalien", a déclaré à l'AFP Tiébilé Dramé, chef de la délégation de Bamako."Nous sommes prêts à signer si nos derniers amendements sont pris en compte", a-t-il assuré, refusant de préciser l'objet des amendements proposés.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

pouvoir

AFP

Les Burundais votent en nombre pour donner le pouvoir absolu

Les Burundais votent en nombre pour donner le pouvoir absolu

AFP

Les Burundais votent en masse pour donner le pouvoir absolu

Les Burundais votent en masse pour donner le pouvoir absolu

AFP

Burundi: référendum pour permettre

Burundi: référendum pour permettre

accord

AFP

Madagascar: l'UA optimiste sur un accord politique

Madagascar: l'UA optimiste sur un accord politique

AFP

En Afrique du Sud, accord historique pour l'indemnisation des mineurs victimes de la silicose

En Afrique du Sud, accord historique pour l'indemnisation des mineurs victimes de la silicose

AFP

Congo: Brazzaville se félicite d'un accord avec le FMI

Congo: Brazzaville se félicite d'un accord avec le FMI

rebelles

AFP

RDC: 5 civils tués

RDC: 5 civils tués

AFP

RDC : appui des Casques bleus dans l'offensive contre des rebelles ougandais

RDC : appui des Casques bleus dans l'offensive contre des rebelles ougandais

AFP

Haftar bombarde des rebelles tchadiens dans le sud de la Libye

Haftar bombarde des rebelles tchadiens dans le sud de la Libye