mis à jour le

La BEI salue la modernisation des infrastructures au Maroc

La modernisation des infrastructures apporte une valeur ajoutée au Maroc, a souligné, lundi à Barcelone, le vice-président de la Banque européenne d’investissement, Philippe de Fontaine Vive.

“La modernisation et le dynamisme du secteur des infrastructures apportent une valeur ajoutée au Maroc, un pays qui a su avoir une vision claire pour développer sa logistique”, a indiqué M. Philippe de Fontaine  en marge du lancement du projet “Logismed-Training Activities” visant le renforcement du transport et de la logistique dans les pays de la Méditerranée.

La mise en place du port de Tanger-Med, qui constitue l’infrastructure portuaire la plus importante dans la région, et la libéralisation du trafic aérien à travers l’accord de ciel ouvert avec l’Europe sont “la preuve la plus éloquente de cette vision stratégique et de la capacité de décision du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, pour édifier un avenir de progrès et de prospérité”, a fait observer le responsable européen.

“Le Maroc essaie d’être à la pointe de la modernisation des secteurs économiques les plus importantes” pour renforcer son tissu économique et aller de l’avant dans le développement de ses stratégies sectorielles, a-t-il relevé.

M. Philippe de Fontaine a en outre mis en exergue le “rôle essentiel” que peut jouer le Maroc dans la mise en  oeuvre du projet “Logismed-Training Activities” eu égard à son expérience et au développement de l’efficacité du secteur de la logistique dans le Royaume.

Lancé lors d’une conférence à Barcelone, le projet “Logismed-TA” a pour objectif de créer un réseau de plateformes logistiques euro-méditerranéennes qui se fonderont sur des critères communs de qualité conformes aux meilleures pratiques internationales et utiliseront des protocoles communs, notamment pour l’échange de données électroniques et le partage de savoir-faire.

Il entend améliorer le niveau des qualifications dans le secteur logistique en renforçant les structures de formation dans les pays membres du Sud de la Méditerranée.

Initié par la BEI, il a pour but de créer un réseau d’experts et de formateurs à tous les niveaux, qui prendront les rênes de la transformation des secteurs du transport et de la logistique et créeront un marché euro-méditerranéen de spécialistes en logistique.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

modernisation

LNT

Latifa Ecchihabi, DG de l’ANPME : Notre mission, accompagner les PME dans leur quête de modernisation compétitive

Latifa Ecchihabi, DG de l’ANPME : Notre mission, accompagner les PME dans leur quête de modernisation compétitive

group promo consulting

Awa Niang, deuxième questeur à l’Assemblée nationale : « Le Président Macky Sall n’est pas contre les daaras, il est pour leur modernisation »

Awa Niang, deuxième questeur à l’Assemblée nationale : « Le Président Macky Sall n’est pas contre les daaras, il est pour leur modernisation »

Nabil

EDITORIAL : Agriculture, la modernisation est possible

EDITORIAL : Agriculture, la modernisation est possible

infrastructures

AFP

A Brazzaville, des infrastructures flambant neuf pour les XIe Jeux africains

A Brazzaville, des infrastructures flambant neuf pour les XIe Jeux africains

AFP

En Afrique, les infrastructures d'eau font toujours cruellement défaut

En Afrique, les infrastructures d'eau font toujours cruellement défaut

AFP

Burkina: nouveau ministre des Infrastructures pour remplacer l'ancien, accusé d'être un détenu

Burkina: nouveau ministre des Infrastructures pour remplacer l'ancien, accusé d'être un détenu

Maroc

AFP

Le nouveau président de la CAF "convaincu" que le Maroc peut organiser le Mondial-2026

Le nouveau président de la CAF "convaincu" que le Maroc peut organiser le Mondial-2026

AFP

Le salon Livre Paris

Le salon Livre Paris

AFP

Le Maroc accueillera une "ville industrielle" chinoise

Le Maroc accueillera une "ville industrielle" chinoise