mis à jour le

Travail-OIT: Souhail reconnaît des déficits en matière de santé et de sécurité

Le Maroc est déterminé à se mettre au diapason des normes internationales en matière d’inspection, de protection professionnelle et de législation du travail, a affirmé à Genève le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail.

Au cours d’entretiens avec des responsables de l’Organisation internationale du travail (OIT) en marge des travaux de sa conférence annuelle (5-20 juin), le ministre a souligné que le Royaume a engagé un processus de réformes d’ordre structurel et organisationnel afin d’assurer plus de performance et d’efficience à l’administration du travail.

“Nous avons toutefois un déficit à combler dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail”, a-t-il relevé lors d’une entrevue avec la directrice du département des normes internationales du travail, Cleopatra Doumbia-Henry.

Abordant la coopération technique avec l’OIT, M. Souhail a rappelé que le Maroc a ratifié les conventions sur la sécurité sociale, les salaires minima, les organisations de travailleurs ruraux et sur le travail dans la pêche, et s’apprête à ratifier la convention sur le cadre promotionnel de la sécurité et la santé au travail.

Il a dans ce contexte rappelé “l’expérience réussie” de formation de 500 inspecteurs de travail marocains en matière des droits fondamentaux du travail, à l’initiative conjointe du Royaume et de l’OIT.

Le ministre s’est également entretenu avec M. Givseppe Casale, directeur du programme d’administration et d’inspection du travail, des questions liées à la mise à niveau du cadre juridique du travail et au développement de l’inspection et de la formation en la matière.

Au cours de cette rencontre, M. Casale s’est félicité des divers programmes de formation mis en  oeuvre conjointement, notamment ceux qui ont été supervisés par le Centre international de Torino en faveur des inspecteurs du travail.

Le ministre a demandé à M. Casale d’accompagner le Maroc dans les domaines de la santé et de la sécurité professionnelles, essentiellement dans ses actions visant à renforcer les capacités des inspecteurs du travail et à élaborer des plans d’action nationaux et sectoriels en matière de sécurité au travail.

Vendredi dernier, le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle avait rencontré le directeur général de l’OIT, Guy Ryder qui a salué les avancées du Royaume dans le domaine de la promotion des relations professionnelles et du dialogue social.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

santé

Santé

Le coût du diabète en Afrique est une bombe à retardement

Le coût du diabète en Afrique est une bombe à retardement

Santé

Les morsures de serpent, un fléau que l'Afrique semble ignorer

Les morsures de serpent, un fléau que l'Afrique semble ignorer

AFP

Les mille maux du secteur de la santé en Tunisie

Les mille maux du secteur de la santé en Tunisie

sécurité

AFP

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

AFP

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

AFP

Côte d'Ivoire : le président promet d'investir dans l'armée pour ramener la sécurité

Côte d'Ivoire : le président promet d'investir dans l'armée pour ramener la sécurité