mis à jour le

Soumaïla Cissé en précampagne au Ghana et au Burkina Faso : « Nous avons le remède pour soigner le mal dont le Mali souffre »

La tournée sous-régionale de précampagne que le candidat investi par l’Union pour la République et la démocratie (URD), Soumaïla Cissé, a effectuée du 12 au 16 juin dernier l’a amené les 14 et 15 à Accra  au Ghana, et à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. Devant des milliers de Maliens en liesse le parrain de l’URD, non moins ancien président de la Commission de l’UEMOA s’est dit porteur des solutions à la crise malienne. Il a assuré avoir  le remède au mal dont le Mali souffre.  A Bobo,  » Soumi Champion  » a rencontré ses 12 000 compatriotes réfugiés, les a encouragés, leur a fait un geste symbolique de 2 millions F CFA. Avant cette étape, l’enfant de Niafunké avait offert une enveloppe de 500 000 F CFA à la communauté malienne d’Accra-Nema pour la peinture de la mosquée de ce quartier malien de la capitale ghanéenne.

 

Soumaila Cissé

''We dont talk only, we have a programme  » (nous ne  faisons pas que nous  parler, nous avons aussi un programme !). En usant de la langue de Shakespeare, Soumaïla Cissé voulait prouver à ses compatriotes que sa réputation d’ »une des meilleures matières grise du continent  » n’est passurfaite. Dans l'auditorium «Kotobabi dor  events» d’Accra-Nema ce 14 juin, le candidat de l’Urd à la présidentielle du 28 juillet  a fait salle comble. Une forte communauté malienne habite principalement ce quartier de la capitale ghanéenne. Les Maliens du Ghana installés à East Legon, Volta region, Takoradi, Tema, Koumassi et d’autres centres urbains du pays de John Dramani Mahamat ont répondu présent au rendez-vous pour écouter leur idole. Les interventions seront faites dans la langue locale mais aussi en sonraï, peulh, bambara et en français.

 

 

Le secrétaire général de l’URD-Ghana, Mohamed Lamine Haïdara dit Dallo a rendu un vibrant hommage à Soumaïla Cissé pour toutes les actions qu’il a menées quand il était membre du gouvernement avant de citer brièvement les grands chantiers qu’il compte lancer lorsqu’il sera élu président de la République du Mali. « Il a fait débloquer le financement de plusieurs projets dont 450 forages dans les régions de Gourma Rharous, le Faguibine, le barrage de Taoussa, le pont de Gao, etc », a-t-il déclaré.

 

 

D’autres intervenants comme le président de l’URD-Ghana, El Hadj Habib Abdramane Haïdara, son adjoint, El Hadj Ousmane Haïdara, le consul honoraire Lamine Maïga, un cadre du parti ici, se sont tous félicités de ce déplacement de Soumaïla Cissé avant de lui assurer une mobilisation forte pour sa victoire lors du scrutin présidentiel du 28 juillet.

 

 

La délégation s’est ensuite rendue ce vendredi à la mosquée d’Accra-Nema (pour les Maliens) où M. Cissé a prié avec ses compatriotes avant de remettre une somme de 500 000 F CFA pour la peinture de l’édifice. Cap sur le Burkina Faso.

 

 A Bobo Dioulasso, la mobilisation a  été très forte

Soumaïla Cissé a tenu un grand meeting dans le quartier Yegere, sur le terrain jouxtant le domicile de Ballayira, un Malien bien connu ici. C’était en présence du Moro Naba, le chef des Mossi, non moins député à l’Assemblée nationale du Faso. Il dira que le Burkina Faso est sa seconde patrie à laquelle il est beaucoup attaché.

 

Il a, à cette occasion, mis l’accent sur la question de l’emploi des jeunes. Le chômage des jeunes est une bombe à retardement et il nous faut nous mobiliser.  » Il faut aller très tôt et très vite pour résoudre ce problème. Je me suis engagé à créer 500 000 emplois en 5 ans avec le soutien de tous, de la communauté internationale et je réaffirme que je le ferai si je suis élu... Je proposerai une série d’actions intégrées dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle pour déboucher sur les métiers pratiques dont notre économie a besoin. Sans oublier la question de la promotion de la femme. Il faut plus de  réformes pour qu’il y ait plus de femmes à l’Assemblée nationale. Les femmes ont été les plus grandes victimes de la crise au nord. Elles ont été violentées, elles ont été humiliées. Elles méritent mieux, les femmes maliennes; elles méritent mieux, les femmes africaines « , a-t-il expliqué. Il s’est confiant de pouvoir rapidement mobiliser les 2 000 milliards F CFA promis par les bailleurs internationaux pour redonner un nouveau visage au Mali. Soumaïla Cissé d’assurer qu’il a la solution aux problèmes que traverse son pays. « Ma modeste expérience me permet de dire que j’ai le remède au mal dont souffre le Mali ».

 

 Soumi, le candidat des jeunes

Les jeunes ont souligné que « Soumaïla Cissé est l’homme de la situation au Mali. Il est du Nord et maîtrise la crise dans cette partie du pays. Il a la sympathie des différentes communautés du septentrion malien. Il est l’un des meilleurs économistes du Mali. Il a fait ses preuves à la tête de la Commission de l’UEMOA. Ce n’est pas dans son propre pays qu’il ne donnera pas le meilleur de lui-même « .

 

 

Auparavant, le député Mahamadou Gassama avait clairement précisé que Soumaïla Cissé est une chance pour le Mali et pour le continent africain. Il a appelé les Maliens de Bobo et ses environs à se donner la main pour aller voter massivement en sa faveur le 28 juillet prochain.

Après le meeting, Soumaïla Cissé et la délégation qui l’accompagne ont mis le cap sur les quartiers où sont hébergés une bonne partie des 12 000 réfugiés maliens d’ici. Ceux-ci ont manifesté leur joie de recevoir leur « frère Soumaïla ». Rencontre empreinte d’émotion tant les accolades avec les adultes, les jeunes et les enfants ne finissaient pas. Le parrain de l’URD a fait un geste symbolique en remettant une somme de 2 millions F CFA à ces Maliens ressortissants du Nord, qui brûlent tous d’envie de rentrer dans leur pays. Et Soumi de les assurer qu’il va s’atteler rapidement à résoudre le problème du nord s’il parvient au pouvoir. Il les a encouragés à voter massivement pour lui permettre de mettre fin à leur calvaire.

 

 

La tournée se poursuivra par l’étape ivoirienne marquée par deux grands meetings à Bouaké et à Yamoussoukro. Nous y reviendrons.

                  Bruno Djito SEGBEDJI  * Envoyé spécial

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Ghana

AFP

Le Ghana ambitionne de rendre l'éducation secondaire gratuite

Le Ghana ambitionne de rendre l'éducation secondaire gratuite

AFP

Le roi du Maroc en Côte d'Ivoire, après le Ghana et la Guinée

Le roi du Maroc en Côte d'Ivoire, après le Ghana et la Guinée

AFP

CAN: Ghana ou Burkina, le bronze amer du 3e

CAN: Ghana ou Burkina, le bronze amer du 3e

Burkina

AFP

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

AFP

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

AFP

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

Faso

AFP

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

AFP

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales