mis à jour le

Le pouvoir malien veut toujours un accord avec les rebelles

OUAGADOUGOU (AFP) - (AFP)

Les autorités maliennes ne veulent pas une "rupture des négociations" en cours à Ouagadougou avec les rebelles touareg occupant Kidal (nord du Mali) et sont prêtes à signer un accord si leurs amendements sont acceptés, a affirmé lundi un émissaire de Bamako.

"Il n'y a pas de rupture des négociations.Nous sommes toujours présents à Ouagadougou, déterminés à conclure un accord qui sera le prélude au dialogue intermalien", a déclaré à l'AFP Tiébilé Dramé, chef de la délégation de Bamako."Nous sommes prêts à signer si nos derniers amendements sont pris en compte", a-t-il assuré, refusant de préciser l'objet des amendements proposés.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

pouvoir

AFP

Burkina: le président de l'Assemblée Salifou Diallo

Burkina: le président de l'Assemblée Salifou Diallo

Politique

Burkina: un congrès tendu pour le parti au pouvoir

Burkina: un congrès tendu pour le parti au pouvoir

AFP

Egypte: l'armée va pouvoir fonder une compagnie pharmaceutique

Egypte: l'armée va pouvoir fonder une compagnie pharmaceutique

accord

AFP

Libye: accord de trêve

Libye: accord de trêve

AFP

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

AFP

Libye: le Parlement juge "nul" un accord sur l'immigration

Libye: le Parlement juge "nul" un accord sur l'immigration

rebelles

AFP

RDC : la police accuse des rebelles d'avoir massacré 39 agents

RDC : la police accuse des rebelles d'avoir massacré 39 agents

AFP

Soudan du Sud: 56 rebelles et 4 soldats tués dans des combats

Soudan du Sud: 56 rebelles et 4 soldats tués dans des combats

AFP

Nigeria: des rebelles revendiquent une attaque contre un oléoduc

Nigeria: des rebelles revendiquent une attaque contre un oléoduc