mis à jour le

Election présidentielle de juillet 2013 : Une amazone sur la route de Koulouba

Dans la perspective de l'élection présidentielle du 28 juillet prochain au Mali, les candidats sont déjà au four et au moulin. En effet, les prétendants au seul fauteuil de Koulouba se multiplient semaine après semaine. La dernière en date, est l'investiture au palais de  la culture Amadou Hampaté BA de Bamako (le 15 juin) de Madame Haidara Aissata Cissé dite Chato. Cette amazone du Nord qui prétend réussir là où les Hommes ont échoué, se dit  prête à faire de la reconstruction du Mali non un discours pompeux au slogan creux, mais une réalité sans faille.

 

 

La Dame très politique investie hier (15 juin 201 3) par les siens  au palais de la culture Amadou Hampaté BA de Bamako en vue de tenter sa chance pour un destin présidentiel est bien connu du public malien. Madame HAIDARA Aichata CISSE, députée élue à  Bourem s'est rendue très célèbre, ces derniers temps, avec ses apparitions hautement  médiatiques sur des chaines internationales pour pourfendre qui de droit à propos de la crise sécuritaire au Mali. On se souvient encore de ses récentes prises de bec avec le réprésentant des rebelles (Moussa AG ASSARID) à qui elle n'a jamais fait de cadeaux.

 

 

« Je crois fermement que je peux diriger »

Chatto pour les intimes a été investie le week-end dernier dans la grande salle du palais de la culture de Bamako devant une véritable marée humaine. Des femmes, des jeunes, des représentants de partis politiques : M.P.R, C.N.A.S Faso Hèré, Adema-Pasj, P.D.E.S, les représentants  diplomatiques, les représentants de la Société civile, tout le monde était pratiquement présent pour donner à la cérémonie un éclat de grand jour.

 

 

La  salle Bazoumana SISSOKO était prise d'assaut par tout ce beau monde  pour  voir, entendre et écouter une amazone du Nord qui s'essaie courageusement  à l'épreuve de la course pour atteindre les hauteurs de la colline de Koulouba .

 

 

L'investiture de cette nouvelle alpiniste de Koulouba intervient après un mois  jour pour jour de sa déclaration. Mais la question qui reste sur toutes les lèvres au Mali  est de savoir si Mme Haidara syndicaliste et députée de Bourem (cercle situé dans la région deGao) est aujourd'hui suffisamment préparée pour tenir tête aux vieux barons de la scène politique. Aucune inquiétude  pour l'instant pour le porte-drapeau de l'ALLIANCE Chatto 2013. « Je suis candidate parce que je crois fermement que je peux diriger le Mali », a-t-elle martelé au cours de son intervention. 

 

 

Aussi, sans être imbue de sa personnalité, Madame Haidara pense qu'elle a une place déterminante à occuper dans son pays  qui lui a tout donné  et qu'elle doit en contrre partie construire et reconstruire. C'est la raison pour laquelle, elle a laissé entendre : « Je ne suis pas là pour faire de la figuration »Avant d'ajouter que c'est tout le Mali qui est concerné, mais le Nord étant défavorisé par le climat, il faut absolument mettre plus de moyens à la disposition du Nord …  Je crois que maintenant on doit trouver une solution définitive et je sais que je peux trouver cette solution », a-t-elle dit haut et fort.

 

 

Un plan Marshall pour créer 500.000 emplois

Les différents intervenants ont plaidé en faveur de Chato. « Nous sommes là aujourd'hui, pour magnifier notre soutien à la Candidate Chatto, le changement. Pour tout ce  qu'elle a fait pour ce pays, pour l'Afrique et pour le monde tout entier, elle nous donne l'espoir du changement. »

 

 

«  C'est une battante », a confirmé M.Maiga, porte parole des partis politiques et associations de soutien à la candidature de Mme Haidara Aichata CISSE.

Pour Mme Fatoumata Siré Diakité, représentante de la société civile, il était impensable qu'une femme ne participe pas à l'élection présidentielle de 2013 dans notre pays, car dans l'histoire du Mali, les femmes ont toujours été présentes au combat.

 

 

Un autre temps fort  de l'événement a été la projection en image de quelques actions de Chatto au profit de la paix au Nord du Mali.  En effet, cette grande Dame a été visible à travers une conviction politique bien affichée pour donner de la voix  pour que la Communauté Internationale soit convaincue de la nécessité d'une intervention des forces d'appui au Nord du Mali. Toute chose qui a permis  aux islamistes de prendre la poudre d'escampette et a libéré  le  Nord du Mali.

 

 

La première investie à l'élection présidentielle du 20 juillet 2013 au Mali de tirer sur le cordon de la sonnette : «  Nous devons tout  faire pour relever les défis de la bonne gouvernance dans la mobilisation et l'exécution des stratégies et programmes liés à 2,3 milliards d'Euro. Je mobiliserais pour cela les meilleurs compétences et je vous promets un plan Marchal pour vous créer 500.000 emplois», a déclaré la désormais  candidate.

 

 

Mountaga DIAKITE

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

élection

AFP

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

AFP

Election CAF: Ahmad, le discret en quête de lumière

Election CAF: Ahmad, le discret en quête de lumière

AFP

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

présidentielle

AFP

Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française

Les Algériens se passionnent pour la présidentielle française

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

AFP

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

juillet

AFP

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

AFP

Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 15 juillet

Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 15 juillet

AFP

Guinée: un journaliste porté disparu depuis le 23 juillet

Guinée: un journaliste porté disparu depuis le 23 juillet