mis à jour le

La charte africaine sur la démocratie sera ratifiée dans les meilleurs délais, assure Abdou Latif Coulibaly

(APS) - Le ministre chargé de la Promotion de la bonne gouvernance, Abdou Latif Coulibaly, a déclaré, lundi à Dakar, que le Sénégal ''va très rapidement ratifier'' la charte africaine sur la démocratie et les élections, précisant qu'il y a juste ''un blocage administratif à lever dans les meilleurs délais''.

''Il y a juste un problème administratif pour aller vers la ratification de cette charte. Je peux ici donner l'engagement du gouvernement que cette ratification va se faire très rapidement'', a souligné M. Coulibaly.

Il présidait un atelier organisé par la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (RADDHO) sur la mise en place de la plateforme pour la ratification, la mise en ½uvre et la promotion de la charte africaine sur la démocratie, les élections et la bonne gouvernance.

''La question qui se pose c'est pourquoi un Etat aussi avancé sur le plan démocratique n'a pas encore ratifié cette charte. Il y a 17 pays africains qui ont déjà ratifié cette charte et je peux dés maintenant dire que le Sénégal sera le 18ème pays à le faire'', a-t-il assuré.

Cette charte est, selon lui, ''le prolongement des instruments internes et internationaux auxquels le Sénégal a déjà souscrit''.

Pour Abdou Latif Coulibaly, '' le Sénégal va, avec le concours du Parlement, y travailler dans les meilleurs délais pour aller vers la ratification de cette charte''. Il a soutenu que ''politiquement parlant, nous n'avons aucun problème politique. Cela fait partie du solde négatif de la conduite de notre démocratie. Et ça va être très vite réparé''.

Adoptée en janvier 2007 par l'Union africaine (UA) et entrée en vigueur en février 2012, la charte africaine sur la démocratie, les élections et la bonne gouvernance est un instrument sur les principes et normes clairs de la démocratie.

Ainsi, pour le président de la RADDHO, Alioune Tine, ''cela peut créer une véritable culture démocratique dans nos pays. Nous interpellons le gouvernement à aller vers la ratification de cette charte''.

''Le Sénégal doit aller dans cette optique vu sa position en Afrique. Quand ça marche au Sénégal, ça marche dans la sous-région et l'Afrique également suit'', a poursuivi M. Tine.

Cette rencontre organisée en partenariat avec la Fondation Osiwa (Open Society for West Africa) et le Centre pour le développement et la démocratie, vise à sensibiliser et à outiller les organisations de la société civile, afin de pousser l'Etat du Sénégal à la ratification de ladite charte.

En Afrique, 17 pays sur les 54 ont ratifié cette charte sur la démocratie, les élections et la bonne gouvernance.


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

démocratie

AFP

Sommet Afrique-France

Sommet Afrique-France

Politique

En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes

En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes

AFP

Dans la Tanzanie de Magufuli, développement et démocratie sont-ils compatibles?

Dans la Tanzanie de Magufuli, développement et démocratie sont-ils compatibles?