mis à jour le

Attentats à la pudeur : 15 mois de prison pour un présentateur de la BBC

Un présentateur de la BBC, Stuart Hall, a été emprisonné pour 15 mois après avoir reconnu en mai des attentats à la pudeur sur des jeunes filles, dont une âgée de 9 ans, a annoncé lundi le parquet anglais.

Stuart Hall, aujourd'hui âgé de 83 ans, a acquis sa popularité avec l'émission «It's a Knockout», la version britannique d'«Intervilles» dans les années 70 et 80.

C'est un «prédateur opportuniste» qui sympathisait avec des jeunes filles avant de les agresser, avait déclaré le procureur, lors d'une précédente audience. Les faits s'étaient déroulés entre 1967 et 1985, selon lui.

En énonçant la peine lundi, le juge Anthony Russell a dit que le présentateur était connu pour sa «personnalité géniale». «Le grand public sait maintenant qu'il y a un côté sombre en vous, qui était caché du public jusqu'à présent et que vous avez été en mesure de cacher en profitant de votre statut de célébrité bien-aimée», a-t-il ajouté. Une accusation de viol, qu'il niait, a été abandonnée parce que la victime présumée, une femme âgée de 22 ans en 1976, l'année supposée des faits, ne voulait pas aller en justice. Beaucoup des victimes étaient présentes à l'énoncé de la peine.

La BBC présente ses excuses aux victimes

Stuart Hall commentait encore récemment, avec un style unique, enjoué et érudit, des matches de football sur la BBC Radio 5. Il a été suspendu lors de son inculpation en décembre. «La BBC est consternée de voir que certains des crimes commis par Stuart Hall ont eu lieu dans le cadre de son travail et présente des excuses sans réserve aux victimes», a indiqué le groupe audiovisuel dans un communiqué.

La BBC a également demandé à un ancien juge de la Haute Cour d'enquêter sur le comportement de son présentateur dans le cadre de ses fonctions. Stuart Hall avait dans un premier temps nié les faits qui lui étaient reprochés, avant de reconnaître en avril 14 délits. Cette affaire n'entre pas dans le cadre de l'enquête sur les agressions sexuelles commises par le présentateur vedette de la BBC Jimmy Savile, décédé en 2011, qui implique également d'«autres personnes» non identifiées par la police.

Mais le retentissant scandale Savile, qui a éclaté l'an dernier, a donné lieu à un déballage d'affaires comparables. Il a conduit à l'inculpation de nombreuses célébrités du show business poursuivies pour des faits remontant souvent aux années 60, 70 et 80.

D'autres stars britanniques soupçonnées de faits similaires

La police britannique a interpellé début mai l'acteur William Roache, 81 ans, star du très populaire soap opera britannique «Coronation Street», qui a été inculpé pour le viol à deux reprises d'une mineure de 15 ans. Fin avril, une figure du monde des relations publiques, Max Clifford, avait été mise en examen pour des agressions sexuelles perpétrées sur sept femmes dont deux mineures de moins de seize ans. L'ancienne pop star Gary Glitter, le comédien Freddie Starr et l'animateur de radio Dave Lee Travis ont été pour leur part interpellés et libérés sous caution.

Le parisien

attentats

AFP

Libye: les forces pro-Haftar disent progresser dans Derna, malgré des attentats

Libye: les forces pro-Haftar disent progresser dans Derna, malgré des attentats

AFP

Sud-est du Niger: au moins neuf tués dans des attentats suicide

Sud-est du Niger: au moins neuf tués dans des attentats suicide

AFP

Le Burkina rend hommage

Le Burkina rend hommage

prison

AFP

Prison

Prison

AFP

Nigeria: un ancien gouverneur condamné

Nigeria: un ancien gouverneur condamné

AFP

Jusqu'

Jusqu'

BBC

AFP

Burundi: les radios BBC et VOA suspendues pour six mois

Burundi: les radios BBC et VOA suspendues pour six mois

AFP

Le yorouba et le igbo, deux langues vernaculaires du Nigeria, désormais sur les ondes de la BBC

Le yorouba et le igbo, deux langues vernaculaires du Nigeria, désormais sur les ondes de la BBC

AFP

BBC Nigeria lance son 1er site d'information en pidgin: une revanche identitaire

BBC Nigeria lance son 1er site d'information en pidgin: une revanche identitaire