mis à jour le

Petite fille avec un faux pistolet / REUTERS
Petite fille avec un faux pistolet / REUTERS

Les pays africains où vous ne risquez absolument rien

Le rapport 2013 du Global Peace Index dresse un tableau, parfois surprenant, des pays les plus sûrs du continent.

L'ONG australienne Global Peace Index (GPI) classe les pays en fonction de leur dangerosité selon plusieurs critères: la sécurité intérieure, le nombre de conflit et le taux de militarisation. (Voir l'infographie)  

On apprend ainsi que l’Islande est le pays le plus paisible du monde alors que l’Afghanistan, la Syrie et la Somalie se disputent les dernières places du classement, explique l'article.

Mais qu’en est-il des pays africains? Après les pays les plus dangereux, nous vous proposons le top 10 des Etats d’Afrique les plus sûrs.

10— Mozambique

Un plongeon pour le Mozambique, qui chute de treize places entre 2012 et 2013. Malgré une croissance exceptionnelle du PIB, de l’ordre de 7% par an, ce pays reste l’un des plus pauvres du monde… mais pourtant pas le plus dangereux: peu de dépenses militaires et d’activités terroristes même si l’approche des échéances électorales a fait resurgir des violences.

Jeunes jouant au foot sur une plage de Maputo, 2010 / REUTERS

9— Sierra Leone

La Sierra Leone descend de sept échelons par rapport à 2012. Le pays connaît peu de conflits intérieurs et d’activité terroriste mais dépend largement du financement des Nations unies pour la sauvegarde de la paix.

L’université de Freetown, Fourah Bay College, 2013 / REUTERS

8— Ghana

Dégringolade pour le Ghana, qui perd huit places depuis 2012. Le pays peut s’appuyer sur un taux de chômage assez faible et n’a pas connu de conflit majeur pendant cette période. En revanche, la terreur politique et le taux de criminalité sont élevés.

Troubles postélectoraux à Accra, 2012 / REUTERS

7— Maroc

Le Maroc chute de trois rangs par rapport à 2012. En cause, l’instabilité politique et une activité terroriste en hausse. Le pays a cependant de bons résultats dans le domaine de la corruption et un excellent taux de scolarisation pour l’école primaire.

Jardin d’enfants, Casablanca, 2011 / REUTERS

6—Tanzanie

Le classement de la Tanzanie est stable, tout comme sa situation sécuritaire: peu de conflits internes et de réfugiés, malgré un grand nombre d’homicides dans le pays. A déplorer aussi, un taux de scolarisation dans l’enseignement supérieur exceptionnellement bas, à raison de 2,10%.

Immeuble effondré à Dar Es Salam, 2013 / REUTERS

5— Lesotho

Des progrès aussi pour le Lesotho, qui passe de la 53e à la 49e position en un an. Le pays exporte et importe peu d’armes, pas plus qu’il n’utilise d’armes nucléaires et de destruction massive. D’un autre côté, les crimes et les manifestations publiques de violence sont courants.

Manifestations dans la capitale lesothane, Maseru, 1998 / REUTERS

4— Zambie

Trois échelons de grimpés également pour la Zambie. Du côté positif, on compte une faible présence policière et peu de dépenses militaires. Carton rouge cependant pour le taux d’homicides commis dans le pays.

Officiers détruisant des armes, Lusaka, 2010 / REUTERS

3— Namibie

La Namibie gagne trois places depuis le classement 2012. La liberté de la presse s’y porte plutôt bien et le pourcentage de la population emprisonnée est assez faible. C’est le faible taux de scolarisation dans l’enseignement supérieur qui constitue un frein pour le pays.

Bureau de vote à Katatura près de Windhoek, 2004 / REUTERS

2— Botswana

En recul d’une place par rapport à l’année précédente, le Botswana a de bonnes relations avec ses voisins et produit peu de réfugiés. La proportion de femmes dans les instances démocratiques est en revanche alarmante: elles représentent seulement 7,90% du Parlement.

Le Parlement du Botswana, Gaborone, 2005 / Flickr CC

1— Maurice

La République mauritienne garde le même rang qu’en 2012 et reste le pays le plus sûr d'Afrique. Selon le GPI, l'Etat connaît particulièrement peu de conflits internes et d’activités terroristes. En revanche, la présence de la police atteint des sommets.

Policiers devant le tribunal de Mapou, 2011 / REUTERS

Anna Romani

Anna Romani

Anna Romani est journaliste à Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les visages de la transition en Egypte  Comment font les allergiques au gluten pendant le ramadan?  Le général al-Sissi, nouvel homme fort de l'Egypte? 

classement

AFP

Mort d'un activiste anti-Kabila: classement sans suite

Mort d'un activiste anti-Kabila: classement sans suite

Emergence

Les villes africaines qui vont compter

Les villes africaines qui vont compter

Rétrospective

Les sportifs africains de l'année

Les sportifs africains de l'année

danger

AFP

Saint-Louis du Sénégal: risques climatiques et patrimoine en danger

Saint-Louis du Sénégal: risques climatiques et patrimoine en danger

AFP

Côte d'Ivoire: plus de danger sur les sites pollués par les déchets du Probo Koala

Côte d'Ivoire: plus de danger sur les sites pollués par les déchets du Probo Koala

AFP

Sierre Leone: les victimes des inondations de retour en zone de danger

Sierre Leone: les victimes des inondations de retour en zone de danger

paix

AFP

Khartoum nomme un émissaire pour la paix au Soudan du Sud

Khartoum nomme un émissaire pour la paix au Soudan du Sud

AFP

Municipales/Mozambique, un test pour le processus de paix

Municipales/Mozambique, un test pour le processus de paix

AFP

Elections municipales au Mozambique, un test pour le processus de paix en cours

Elections municipales au Mozambique, un test pour le processus de paix en cours