mis à jour le

Gilles Keppel : vendeur de mots, générateur de maux !!!

Par Tunes Didon

Gilles Keppel ( GK ), un orientaliste contemporain, adulé par ses étudiants (tes), un Français que je pensais différent !!!

Orientaliste fondateur de Sciences Po Moyen Orient, égérie de ses jeunes étudiants, je ne pouvais rater, pour des raisons personnelles, je me suis déplacée vers ce nouvel espace « Culturel » intelligent implanté au beau milieu des commerçants !

Une salle comble, des hommes, des femmes et même des enfants, des politiciens, des écrivains et beaucoup de militants, beaucoup étaient venus dans l’espoir d’en savoir un peu plus sur l'auteur pour pouvoir acheter un livre, pas une dissertation, une fiction...Nous étions là pour connaitre le fond de sa pensée, ses propres idées il nous a livrés un condensé d’infos et autres actualités!!

Dépitée face à cet occident qui reste ignorant de nos tourments, de nos vraies douleurs et autres penchants, je suis quand même allée à la rencontre de ce Sciences piste qui se démène à l’est en restant très à « ouest » dans ses idées !!!

Sympathique jovial, à peine séduisant, surtout commerçant de son orientalisme pas si transparent, vendeur de descriptif de guerre, ignorant de l’orientalisme, de ses vraies douleurs, de sa profondeur et de ses blessures, Gilles Keppel m'a déçue, m'a encore une fois prouvée que les occidentaux n'ont toujours rien compris à notre façon d'être, à notre pensée, à nos ambitions, à notre position vis à vis du monde , à nos ambitions d'anciens colonisés, indépendants depuis déjà très longtemps !!!

J’étais venue à la rencontre d’un universitaire éclairé, un écrivain enseignant, je me suis retrouvée face au chef de file contemporain d’un orientalisme surfait, artificiel, descriptif, irréaliste et superficiel!!

Pour en connaitre quelques mots il croit avoir compris notre langue arabe qui n’a toujours pas livré tous ses secrets aux plus grands exégètes arabes!!

Oui au bout de centaines de pages qu'on espérait analytiques et intelligentes G.K est resté à la surface de l’analyse à cause d’une rédaction simplette, en dehors des évènements, de leurs déterminants, de leurs aboutissants...

Au nom des mots  , il a réveillé nos maux, il a démontré encore une fois que si les intellectuels Maghrébins et mêmes la moyenne des gens connaissent leur langue et ses dessous, les Français et même leurs chercheurs restent dans l’incompréhension totale des dessous de l’affaire, une affaire de mots, d’interprétation de textes, de « fetna » linguistique, une douleur citoyenne décrite, je dirais survolée par des opportunistes, vendeurs de mots, générateurs de maux !!!

Une présentation amusée, presque folklorique de cet enfer arabe concocté par des occidentaux à côté de la plaque, en effet G.Keppel a su jongler pendant plusieurs minutes en parlant de Ta3mia, de foul, de climatiseurs en panne, de bourgeois gentil-hommes, d'administration encore fonctionnelle (ah bon), une phraséologie superficielle, des gloussements « bênets » et surtout pénibles pour ses auditeurs, une attitude suffisante...Hélas,

j'ai envie de dire tant pis pour tout le monde car « ils » n'ont toujours rien compris au monde arabe, aujourd'hui ça nous coûte une mise à plat de notre monde, demain qui sait ?

Il est venu vers nous pour pouvoir nous vendre un livre écrit à la va vite, il s'est dévoilé à l'insu de son plein gré, tant pis pour lui, pour moi, pour tous les déçus, pour le monde arabe et pour l'occident aussi !!!

T.D

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes