mis à jour le

Le dépistage précoce peut éviter le risque du cancer du foie

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la santé digestive, et sous l'égide de la Fondation Lalla Salma pour  la prévention et le traitement des cancers,  la Société Marocaine des Maladies de l'Appareil Digestif (SMMAD) et le Centre de l’Organisation mondiale de Gastro-Entérologie au Maroc (WGO, World Gastroenterology Organization) ont organisé une journée d'étude sur le cancer du foie, appelé également « carcinome hépatocellulaire ». L'objectif de cette journée, et de la Journée mondiale de la santé digestive, est de mieux faire comprendre au grand public ainsi qu'aux professionnels de la santé l’importance d’une bonne santé digestive.

L'événement, qui s'est tenu le samedi 1er juin 2013 à l'hôtel Avanti (Amphitrite) à Mohammedia, avait pour objectif de dresser le bilan des avancées diagnostiques et thérapeutiques en matière de prise en charge du carcinome hépatocellulaire. Le volet de la prévention a également été abordé lors de cette journée.  Les intervenants se sont exprimés en faveur de la prise en charge globale contre les hépatites B et C, deux affections  qui constituent le lit du cancer du foie à l'échelle mondiale et nationale.

En effet, la prise en charge des hépatites virales chroniques est un enjeu médico-socio-économique considérable. Partant de ce constat, la prévention primaire est impérative selon les praticiens. Si l'infection virale B ou C arrive au stade de la cirrhose, les chances de guérison s'amoindrissent, d'où l'intérêt du dépistage et de la prise en charge précoces du carcinome hépatocellulaire. Un suivi régulier de ces hépatites chroniques s'avère alors indispensable, en cas de dépistage positif.

«Le traitement du carcinome hépatocellulaire à un stade précoce constitue le garant d'une amélioration de la survie ; alors que si le cancer du foie est diagnostiqué à un stade avancé, l'espérance de vie n'est plus que de quelques mois», expliquent les spécialistes. Au stade d'hépatopathies chroniques, en particulier les hépatites virales B et C, on peut toujours espérer éviter le cancer du foie grâce à un diagnostic précoce et un traitement antiviral efficace. En effet, la disponibilité au Maroc des moyens diagnostiques et thérapeutiques contre les hépatites virales B et C nous permet de faire des diagnostics de plus en plus précoces de cette complication redoutable et réduire le risque d'évolution des hépatites B et C vers le cancer du foie.

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

dépistage

AFP

Au Cameroun, un dépistage plus rapide du VIH chez les enfants

Au Cameroun, un dépistage plus rapide du VIH chez les enfants

Actualités

Développement d'un test sanguin pour le dépistage des risques de suicide

Développement d'un test sanguin pour le dépistage des risques de suicide

group promo consulting

Prévention MEDICALE  Kébémer, pôle de dépistage de la néphrologie

Prévention MEDICALE Kébémer, pôle de dépistage de la néphrologie

cancer

AFP

Cancer du sein: deux rapports alertent sur l'explosion des décès

Cancer du sein: deux rapports alertent sur l'explosion des décès

AFP

Afrique du Sud: Desmond Tutu annule ses voyages pour combattre le cancer

Afrique du Sud: Desmond Tutu annule ses voyages pour combattre le cancer

Rodolph TOMEGAH

Brésil: Neymar en guerre contre le cancer infantile

Brésil: Neymar en guerre contre le cancer infantile