mis à jour le

«Sonatrach va diversifier ses débouchés de GNL»

En plus de ses parts de marché en Europe, Sonatrach poursuivra les actions de diversification de ses débouchés de GNL vers les marchés les plus prometteurs, comme ceux de l'Asie», a indiqué le ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi, dans un entretien accordé au quotidien gouvernemental El Moudjahid publié hier. A une question sur la concurrence de nouveaux arrivants sur le marché européen du gaz naturel, le ministre a indiqué que «forte de ses ressources, de ses avantages comparatifs et de son expérience, l'Algérie fait face avec sérénité aux évolutions des marchés gaziers, notamment son marché naturel qu'est le marché européen». A propos d'une question sur les effets de l'attaque terroriste sur le site gazier de Tiguentourine en janvier dernier, le ministre a indiqué que «malgré ce terrible événement de Tiguentourine, l'intérêt des compagnies internationales pour l'Algérie est toujours présent et nous croyons que cela va continuer, compte tenu du potentiel de notre domaine minier et de la confiance entretenue au fil des années avec tous les partenaires». «Les compagnies internationales sont actives avec Sonatrach dans le développement et l'exploitation de nouveaux projets. Cette année, les champs de Menzel Ledjmat et d'El Merk démarrent leur production. D'autres grandes compagnies d'Amérique, d'Europe et d'Asie ont exprimé leur intérêt à développer avec Sonatrach de nouveaux projets», a-t-il ajouté. A propos des hydrocarbures non conventionnels, le ministre a indiqué que l'étude américaine, rendue publique récemment et qui place les ressources en gaz de schiste algérien en 3e position dans le monde, «n'inclut pas les hydrocarbures compacts dont les ressources s'avèrent considérables» en ajoutant que «la phase d'exploration est beaucoup moins difficile que celle du gaz conventionnel, mais l'exploitation de ce type de gisement requiert des techniques et technologies adaptées. Ces techniques d'extraction, en l'occurrence le forage horizontal et la fracturation, sont des techniques fiables et éprouvées et leur futur développement en Algérie bénéficiera des avancées technologiques réalisées, de par le monde, par les compagnies qui opèrent dans ce domaine». A une question sur les réserves d'hydrocarbures, M. Yousfi a indiqué que «les réserves en cours d'exploitation ne représentent qu'une fraction des réserves totales réellement en place», en ajoutant que «pour prouver l'existence de ces dernières, un budget significatif est consacré au segment amont en vue d'intensifier, durant les prochaines années, les efforts de recherche consentis par Sonatrach, dont le nombre de découvertes réalisées ne cesse d'augmenter». Concernant les mines, le ministre a évoqué plusieurs opérations pour développer les capacités d'extraction des phosphates et la valorisation du gisement de minerai de fer de Gara Djebilet ainsi que la production d'acier. Il a aussi confirmé la préparation d'un projet de loi sur les mines.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien