mis à jour le

Colosses de Memnon, Louxor, 3 décembre 2010. REUTERS/Asmaa Waguih
Colosses de Memnon, Louxor, 3 décembre 2010. REUTERS/Asmaa Waguih

La Jamaa al-islamiya à Louxor: la cité de Thèbes menacée?

La nomination d'un gouverneur issu de ce groupe islamiste a provoqué de nombreuses réactions en Egypte.

Ce dimanche 16 juin, le spectre de l'été 1998 a refait surface: une saison ruinée par l'attentat le plus meurtrier qu' ait connu l'Egypte.

Le 17 novembre 1997, dans l'ancienne Thèbes, 68 touristes trouvaient la mort. L'attentat de Louxor est inscrit dans les mémoires. Pourquoi ce drame a-t-il refait surface ce week-end? Un nom: Adel Asaad El-Khayat. Un groupe: la Jamaa al-islamiya.

Dans la liste des 17 gouverneurs nommés par le président islamiste Mohamed Morsi, un nom attire l'attention des Egyptiens et des libéraux, celui de Adel Asaad El-Khayat, gouverneur de Louxor et membre de la Jamaa al-islamiya. Une branche de ce groupe avait été à l'origine de la tuerie de Louxor en 1997. Depuis 2003, le groupe a renoncé à la violence et rejoint le processus politique depuis 2011.

Salafisme et tourisme

Malgré leur entrée en politique, certains craignent que la base, jugée plus conservatrice, ne s'accomode pas de l'ouverture touristique d'une région comme Louxor. Visitée par des millions de touristes chaque année, la vallée des rois est l'une des attractions les plus prisées des étrangers. Short, alcool, bains de soleil et mixité ne doivent donc pas être remis en question.

Si Adel Asaad El-Khayat n'a pas encore fait savoir les lignes de sa politique, sa nomination à Louxor a déjà été jugé audacieuse, voire très symbolique par de nombreux observateurs. Hormis en Haute-Egypte, l'homme n'est pas connu. Après l'assassinat d'Anouar al-Sadate, il avait été arrêté par la police égyptienne, au même titre que ses camarades de la Jamaa al-islamiya.

Outre le rapport aux touristes étrangers, la nomination d'Adel Asaad El-Khayat surprend car les salafistes ne sont pas connus pour être des amoureux de la culture antique, pré-islamique. Les temples, les dieux et les reliques relèvent, selon eux, de la culture païenne. Il n'est pas rare que des prédiacteurs salafistes se lancent dans des diatribes musclées contre ces vestiges de l'Egypte antique tant adulés des touristes étrangers.

Lu sur Al-Ahram, New York Times, Libération

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Etat islamique menace l'Algérie  La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV  Un Alger poétique et très masculin dans le dernier clip de The Blaze 

salafiste

AFP

Au Maroc, un cheikh salafiste

Au Maroc, un cheikh salafiste

Reconversion

L'histoire vraie d'une salafiste devenue athée

L'histoire vraie d'une salafiste devenue athée

Tabou

Etre gay, une maladie, selon les islamistes tunisiens

Etre gay, une maladie, selon les islamistes tunisiens

Egypte

AFP

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

AFP

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

gouverneur

AFP

Nigeria: la Cour Suprême valide l'élection du gouverneur de l'Etat de Rivers

Nigeria: la Cour Suprême valide l'élection du gouverneur de l'Etat de Rivers

AFP

Nigeria: élection du gouverneur sous haute tension dans l'Etat de l'ex-président Jonathan

Nigeria: élection du gouverneur sous haute tension dans l'Etat de l'ex-président Jonathan

AFP

RD Congo: le gouverneur du Nord-Kivu accuse l'ONU d'avoir tué 5 civils

RD Congo: le gouverneur du Nord-Kivu accuse l'ONU d'avoir tué 5 civils