mis à jour le

Spéculation foncière : Pour 5 millions de FCFA, le juge Kassé bloque la lettre d’attribution de Sissoko

La justice dit-on est la vertu qui inspire le respect absolu du droit d'autrui. C'est le caractère de ce qui est juste, équitable, conforme au droit. Aujourd'hui plus que jamais, les peuples africains ont plus besoin de justice que de démocratie. Une démocratie sans justice indépendante vire à l'anarchie.

 

Tout ce qui nous fait penser à ce que disait tout haut le président Alpha Oumar Konaré : «La sécurité du juge se trouve dans le droit dit et bien dit». Dès lors ceux, qui affirment que la prochaine révolution pourrait venir des tribunaux pour des raisons de décision de justice mal rendues, ne se sont pas trompés. Le mal malien s'appelle injustice et le médecin reste le juge, alors que le médicament est l'avocat.

 

Dans un contexte démocratique, avec une  justice politisée, des juges corrompus, des avocats pressés de faire fortune, ce sont les pauvres qui subissent forcement. Au lieu d'une justice pour tous, nous avons une justice à deux vitesses, une pour les riches et une autre pour les pauvres.

Courant 2013, Kountou Sissoko achète une parcelle à usage d'habitation à Kalabancoro Sicoro. Il remet la lettre d'attribution plus une somme de (400.000) quatre cent mille FCFA à Amidou Daou au titre des frais de transfert de ladite parcelle en son nom.

 

Pendant ce temps Kountou Sissoko se rend dans son village pour un court séjour. De retour, il réclame sa lettre d'attribution à Mr Amidou Daou ; qui, dès lors, a disparu sans rien dire. Plus tard, Amidou Daou, muni d'un permis d'occuper établi à son mon nom, proposera à un autre intermédiaire la même parcelle à la vente. Dès lors, comment ce dernier a pu se faire établir un permis d'occuper alors que l'acte de vente est au nom de Kountou Sissoko ?

 

 

Informé, un acheteur vint et lui demande les pièces du dit lot. Là, il sera prit la main dans le sac. Seulement un acheteur prudent, voulant se munir de beaucoup de garanties, découvre qu'Amidou Daou s'est établir frauduleusement un permis d'occuper sur une parcelle dont l'acte de vente initial est au nom de Kountou Sissoko, qui venait d'être victime d'abus de confiance et d'escroquerie. Kountou Sissoko, ayant pris connaissance de ce coup fumant de Daou, le presse sans ménagement pour qu'il lui retourne sa lettre d'attribution.

 

 

Malheureusement, Kountou Sissoko ne sera pas au bout de ses peines face à une complicité entre ce juge de Kati et le notaire de la vente. Ainsi, il sera buté à la toute puissance d'Amidou Daou. Kountou Sissoko chargera son notaire Sogoba de convoquer Daou pour lui retirer, après vérification, le permis d'occuper frauduleusement établi à partir de sa lettre d'attribution.

 

Le hic, c'est que le notaire et le juge Kassé de Kati, étant des camarades d'école, se sont retrouvés dans une complicité pour arnaquer Kountou Sissoko, client du notaire. Alors le juge réclame la rondelette somme de 5 millions de FCFA à Sissoko pour le 25 juin prochain, s'il veut être remis dans ses droits. Ainsi, va le Mali et pour combien de temps encore ?

Fatou CISSE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

spéculation

satarbf

Pas de spéculation , l’assassin habite à Mon Plaisir !!

Pas de spéculation , l’assassin habite à Mon Plaisir !!

TT

Rumeurs sur une prochaine démission d’Abdoul Mbaye : « C’est de la pure spéculation », selon Seydou Guèye

Rumeurs sur une prochaine démission d’Abdoul Mbaye : « C’est de la pure spéculation », selon Seydou Guèye

TT

Rumeurs sur une prochaine démission d’Abdoul Mbaye : « C’est de la pure spéculation », selon Seydou Guèye

Rumeurs sur une prochaine démission d’Abdoul Mbaye : « C’est de la pure spéculation », selon Seydou Guèye

juge

AFP

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

AFP

Mali: le chef de l'ex-junte Amadou Sanogo jugé

Mali: le chef de l'ex-junte Amadou Sanogo jugé

AFP

Nigeria: un juge accusé de blanchiment d'argent

Nigeria: un juge accusé de blanchiment d'argent

lettre

Actualités

Lettre d’Alger : La surexcitation

Lettre d’Alger : La surexcitation

Steven LAVON

Bloqué au Qatar avec sa famille, le Franco-algérien Zahir Belounis appelle Zidane et Guardiola

Bloqué au Qatar avec sa famille, le Franco-algérien Zahir Belounis appelle Zidane et Guardiola

Oumar DIARRA

Afrobasket 2013 / Sénégal: Le président de la fédé envoie une lettre de protestation

Afrobasket 2013 / Sénégal: Le président de la fédé envoie une lettre de protestation