mis à jour le

Journées entreprises de 2iE : « C'est une chance pour 2iE d'être à Ouagadougou »

Les rideaux sont tombés sur la 8e édition des Journées entreprises de 2iE. Plus d'un millier de participants dont une centaine d'entreprises, une cinquantaine d'étudiants venus du complexe d'enseignement technique (CET-Asni) du Niger. L'évènement le plus attendu des étudiants était sans conteste le concours de business plan. C'est le projet « Energy for all » du trio Ghislain Yontchui- Sandra Tefeguim- Amadou Tall qui a décroché le 1er prix.

Expositions, tables-rondes, projection de films, forum emploi, concours en business plan étaient au menu de ces 8e Journées entreprises de l'Institut International d'Ingénierie de l'Eau et de l'Environnement (2iE). Etaient également au programme, des signatures d'accord de partenariat entre 2iE et des entreprises. A la cérémonie d'ouverture, Total et 2iE renouvelait leur « mariage ». A la clôture, c'est une société minière du Mali, Semos SA qui a officialiser son partenariat avec 2iE.

Mais, c'est la proclamation des résultats du concours de Business Plan qui a le plus attiré l'attention des étudiants. Ainsi une cinquantaine de projets étaient inscrits à la compétition.

Un jury international a examiné les différents projets, a retenu 10 pour la 1/2 finale, puis cinq pour la finale. Sur ces cinq, deux avaient déjà pris part à la Global social venture competition (GSVC) et s'étaient qualifiés pour la finale francophone.

Energy for all décroche le 1er prix

Une cinquantaine de projets étaient sur la ligne de départ, cinq lauréats à l'arrivée. Les 5 finalistes ont fait des présentations orales de 10mn/chacun et 10 mn de questions-réponses. Le premier prix de 500 000f a été remporté par le projet « Energy for all » du trio Ghislain Yontchui, étudiant en master 2 Génie civil ; Amadou Tall, en master 2 Energie et Sandra Tefeguim, en master 1 Energie.

Cette équipe travaille sur le projet depuis près d'un an. « Gagner aujourd'hui, c'est montrer la confiance d'un jury international à notre projet, ce qui constitue un pas important pour notre projet vers sa réalisation », soutient Ghislain Yontchui.

« Energy for all » était déjà lauréat du prix C½ur du public à Paris lors de la finale francophone de la GSVC.

Il s'agit d'un projet d'entreprise sociale qui a vocation à fournir une énergie saine pour la cuisson et l'éclairage ; ce à travers trois innovations sur un biodigesteur. « Cette technologie est déjà présente au Burkina mais la réalité est qu'elle un peu cher. Nous, promoteur d'Energy for all, on a triplement innové pour permettre un accès à cette technologie à toutes les populations en zone rurale », précise Ghislain Yontchui.

2e prix : Green Farmer
3e prix : ECOCIM
4e : So'Pot
5e : Te-Roogo
Les prix vont de 125 000f à 500 000f.

Mise en relation

Les Journées entreprises de 2iE permettent de mettre en relation des étudiants et des entreprises. Et cette année, les entreprises étaient fortement représentées. Plus d'une centaine. « Ça montre la vivacité du marché de l'emploi et le fait de produire des ressources humaines de qualité (ce que nous faisons ici). Je pense qu'on a choisi le bon chemin afin que les entreprises viennent embaucher nos étudiants », déclare Paul Giniès, le directeur général de 2iE.

Au cours de ces entreprises, il y avait une belle ambiance, mais également les projets en compétition étaient d'une maturité remarquable, a reconnu le président du jury international. C'est pourquoi le directeur général de 2iE qualifie ces étudiants d'une jeunesse africaine qui s'engage, une jeunesse africaine qui est responsable, une jeunesse africaine éduquée en Afrique et qui va travailler sur le continent, qui va créer des entreprises à impact social.

Ces journées entreprises permettent de créer des liens. Et le fait d'être basé à Ouagadougou est un atout non négligeable. 2iE est une véritable plateforme régionale qui a bénéficié de la qualité d'accueil du Burkina. « C'est une chance pour 2iE d'être à Ouagadougou », souligne Paul Giniès, directeur général de 2iE.

Une cinquantaine d'étudiants nigériens

A cette 8e Journées entreprises, le Niger était fortement représenté avec une délégation d'une cinquantaine d'étudiants. « Nous sommes venus pour apprendre et découvrir parce que nous sommes une jeune école (CET-Asni de Niamey) », souligne Mamane Dogo Boubacar, étudiant en master 1 au CET-Asni de Niamey, membre de la délégation. Ainsi, ils ont pu présenter les filières de formation de leur école aux différentes entreprises. Ils ont également pu juger de l'adéquation entre la formation et l'emploi vis-à-vis des entreprises.

« Nous en sommes grandis parce que nous avons rencontré des entreprises qui ont souhaité qu'on leur envoie des étudiants en stage et par la suite s'ils sont performants, ils pourraient même les embaucher », avoue Mamane Dogo Boubacar.

« En termes d'échanges, nous avons aussi rencontré des partenaires qui peuvent à la longue soutenir nos efforts dans le cadre de nos études. Ces genres de rencontres, on en sort toujours grandi et je peux vous dire que nous en sommes entièrement satisfaits », se réjouit l'étudiant nigérien.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

entreprises

AFP

Liberia: un barrage redonne de l'énergie aux petites entreprises

Liberia: un barrage redonne de l'énergie aux petites entreprises

AFP

Dakar: des entreprises françaises vont réaliser le train express

Dakar: des entreprises françaises vont réaliser le train express

AFP

Ethiopie: nouvelles violences contre des lieux touristiques et entreprises étrangères

Ethiopie: nouvelles violences contre des lieux touristiques et entreprises étrangères

2iE

Actualités

2iE : La grève du personnel perturbée par les lacry

2iE : La grève du personnel perturbée par les lacry

Nabil

Sortie de promotion à 2IE : 526 diplômés prêts à servir la cause du développement

Sortie de promotion à 2IE : 526 diplômés prêts à servir la cause du développement

Nabil

Journées entreprises de 2iE : Une plateforme d'échanges entre étudiants et entreprises

Journées entreprises de 2iE : Une plateforme d'échanges entre étudiants et entreprises

Ouagadougou

AFP

Burkina: zones d'ombre et inquiétudes un mois après l'attentat de Ouagadougou

Burkina: zones d'ombre et inquiétudes un mois après l'attentat de Ouagadougou

AFP

Burkina: levée des corps des victimes de l'attentat de Ouagadougou

Burkina: levée des corps des victimes de l'attentat de Ouagadougou

AFP

Attentat de Grand-Bassam: un des cerveaux, chef de l'attaque

Attentat de Grand-Bassam: un des cerveaux, chef de l'attaque