mis à jour le

Présidentielle iranienne : Aux Ayatollahs ce qui est aux Ayatollahs

Ainsi, c'est le religieux modéré Hassan Rohani qui a remporté, cela dès le premier tour en franchissant la barre fatidique des 50% (50,68), la présidentielle iranienne du 15 juin 2013. Il a largement devancé le maire de Téhéran (la capitale) depuis 8 ans, Mohammad Bagher Ghalibaf, l'ex-chef des  gardiens de la révolution, ces CDR iraniens, pour faire une comparaison avec le Burkina, Mohsen Rezaïe, et l'actuel chef des négociateurs du programme nucléaire, tous des proches de l'Ayatollah Khamenei.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

présidentielle

AFP

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

AFP

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

iranienne

MAP

Une femme nommée porte-parole de la diplomatie iranienne

Une femme nommée porte-parole de la diplomatie iranienne

MAP

Une femme nommée porte-parole de la diplomatie iranienne

Une femme nommée porte-parole de la diplomatie iranienne

Actualités

Une Fatwa iranienne autorise les jeûneurs à boire en cas de ‘soif extrême’ pendant le ramadan

Une Fatwa iranienne autorise les jeûneurs à boire en cas de ‘soif extrême’ pendant le ramadan