mis à jour le

Les parents doivent faire attention

Les spécialistes mettent en garde contre les répercussions néfastes des «contenus nuisibles» du Net, sur la société en général, mais surtout sur l'enfant. En l'absence de filtres, l'enfant reste le maillon le plus fragile.         Le consultant en technologie de l'information, Younès Grar, explique que l'internet représente, pour l'enfant comme pour l'adulte, à la fois des avantages et des inconvénients et il est impératif de l'utiliser à «bon escient». Certaines données internet peuvent avoir des retombées «néfastes»  sur le développement psychologique et éducatif de l'enfant, a-t-il averti, citant en exemple, l'influence des sites «immoraux» sur l'équilibre émotionnel et relationnel de l'enfant.   Il a aussi évoqué l'apparition de sites électroniques destinés  aux enfants, en apparence ludiques, mais qui sont, en réalité, des sites de détournement et de kidnapping d'enfants. Pour limiter les risques liés à l'internet, le consultant en TIC a proposé des solutions techniques en direction des fournisseurs de contenus informatiques licencieux, les incitant à mentionner sur leurs sites électroniques la notification «adultes». Pour plus de vigilance, le spécialiste recommande des solutions  plus «radicales», consistant en l'installation de logiciels chez les navigateurs, pour bloquer l'accès aux sites «corrupteurs» et «immoraux». Des moyens de filtrage «plus sophistiqués» peuvent aussi être envisagés, comme le blocage, par exemple, de l'accès à des données «néfastes» pour l'enfant,  à la source, autrement dit, à partir des fournisseurs «internet».    Le chef de service pédiatrie de l'hôpital Lamine Debaghine, le professeur Abdennour Laraba, prévient, pour sa part, contre l'effet anti-pédagogique des interdictions sur l'éducation de l'enfant et a prôné le recours à la communication entre les parents et leurs enfants. Certains sites «véhiculent une image des relations hommes-femmes erronées et se répercutent sur le développement affectif et émotionnel de l'enfant», a-t-il mis en garde. Les parents et les éducateurs doivent aborder avec les enfants et les adolescents les sujets liés à la sexualité, à la pédophilie et au kidnapping et leur expliquer les conduites et comportements à tenir en cas de tentative de détournement moral ou physique, selon le professeur. Pour sa part, la psychologue clinicienne, Nafissa Benbouzid, a souligné que la connexion internet pouvait devenir addictive chez l'enfant qui ne pourra plus se consacrer à ses études. Pour pallier les désagréments du Net, cette clinicienne a suggéré de limiter les temps de connexion pour les enfants et de les surveiller durant l'utilisation de l'ordinateur.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

parents

AFP

Nigeria: les parents des "filles de Chibok" reçus

Nigeria: les parents des "filles de Chibok" reçus

AFP

Une Nigériane accuse ses parents de l'avoir poussée

Une Nigériane accuse ses parents de l'avoir poussée

AFP

Malala demande au président nigérian de rencontrer les parents des otages de Chibok

Malala demande au président nigérian de rencontrer les parents des otages de Chibok