mis à jour le

Mandela "semble aller bien", selon son petit-fils

QUNU (Afrique du Sud) (AFP) - (AFP)

L'état de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, hospitalisé depuis une semaine pour une infection pulmonaire, est encourageant, a indiqué son petit-fils samedi, qui l'a trouvé bien en lui rendant visite cette semaine.

"Il semblait aller bien.Cela nous a donné l'espoir qu'il allait bientôt se rétablir", a déclaré Mandla Mandela, qui s'exprimait en xhosa, pendant les funérailles d'une cousine du héros de la lutte anti-apartheid dans son village de Qunu (sud).

Mandla, qui est maintenant le chef de la famille, a rendu visite à Mandela cette semaine, tout comme Graça, l'actuelle épouse du héros de la lutte anti-apartheid, son ex-femme Winnie, ses trois filles survivantes et la plupart de ses 17 petits-enfants.

Les nombreuses personnes venues rendre un dernier adieu à Florence Mandela samedi ont prié et chanté des hymnes pour le grand homme.

Un prêtre a dit une prière spéciale, appelant l'assistance à observer une minute de silence pour Mandela, qui en est à son huitième jour d'hospitalisation à Pretoria, dans un état toujours grave.

"Nous tenons à vous assurer de nos prières pour l'icône, le père de la nation", a dit le père Manciya à la famille Mandela.

"Nous prions pour son rétablissement.Nous prions pour que vous soyez à côté de lui à chaque minute, chaque heure et chaque instant."

Zine Mgavu, 50 ans, a indiqué à l'AFP qu'il faisait confiance aux informations réconfortantes apportées par Mandla "parce qu'elles viennent d'un membre de la famille".

"Nous sommes contents, cela nous donne l'espoir qu'il va pouvoir rentrer chez lui", a renchéri Mgavu, un habitant de Qunu.

Nelson Mandela qui dit avoir passé à Qunu les plus belles années de sa jeunesse, s'y est fait construire une maison après sa sortie de prison, en 1990.Il a dû la quitter en décembre 2012 pour être hospitalisé en urgence à Pretoria.Il en est à sa quatrième hospitalisation depuis.

Il souffre des séquelles d'une tuberculose contractée pendant les vingt-sept années passées dans les geôles du régime raciste de l'apartheid.

Les derniers bulletins de santé de Mandela diffusés par les autorités n'ont pourtant pas été très réguliers : le président Jacob Zuma a indiqué mercredi devant le Parlement qu'il réagissait "mieux au traitement", le gouvernement ajoutant jeudi dans le communiqué du conseil des ministre qu'il réagissait même "bien"

"La santé de Madiba continue de s'améliorer mais son état demeure grave", a précisé M. Zuma jeudi soir après lui avoir rendu visite, appelant son illustre prédécesseur par son nom de clan, en signe de respect et d'affection.

La présidence est resté muette vendredi, de même que M. Zuma, et son porte-parole Mac Maharaj a téléphoné samedi.La sécurité a été encore renforcée devant l'hôpital de Pretoria où a été admis Mandela.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Mandela

AFP

Les "enfants" de Mandela veulent "décoloniser" la fac

Les "enfants" de Mandela veulent "décoloniser" la fac

Sida

Seize ans après, Durban se rappelle le discours fort d'un enfant sur le Sida

Seize ans après, Durban se rappelle le discours fort d'un enfant sur le Sida

AFP

Un agent de la CIA affirme avoir contribué

Un agent de la CIA affirme avoir contribué