mis à jour le

Le PS français demande la libération des militantes « Femen »

Un tribunal tunisien vient de condamner à de la prison ferme les militantes des FEMEN, dont deux Françaises

Le Parti socialiste regrette la décision de la justice tunisienne qui ne tient pas compte de la volonté de ces femmes d'exprimer leur solidarité avec une militante tunisienne et n'avaient aucune intention de violer la loi du pays.

Le combat pour l'égalité entre femmes et hommes, que ce soit en France ou dans les autres pays, est un combat légitime. Le Parti socialiste apporte son soutien aux militantes féministes qui sont inquiétées du fait de leurs activités.

Il demande la libération des militantes et appelle à ce qu’elles puissent revenir dans leurs pays dans les meilleures conditions possibles.

Communiqué du P.S publié le 13 juin 2013

PS

AFP

Gabon: polémique dans la presse sur un communiqué du PS français

Gabon: polémique dans la presse sur un communiqué du PS français

AFP

Congo: le PS juge "non crédible" la victoire annoncée de Denis Sassou Nguesso

Congo: le PS juge "non crédible" la victoire annoncée de Denis Sassou Nguesso

Azdine Douair

Azdine Douair : le candidat qui dérangeait le PS de Montpellier ?

Azdine Douair : le candidat qui dérangeait le PS de Montpellier ?

français

AFP

Des papiers français et un contrat: une nouvelle vie pour le "héros" malien

Des papiers français et un contrat: une nouvelle vie pour le "héros" malien

AFP

Le sans-papiers malien qui a sauvé un enfant va être naturalisé français

Le sans-papiers malien qui a sauvé un enfant va être naturalisé français

AFP

Kenya: le Français Sébastien Migné nouveau sélectionneur

Kenya: le Français Sébastien Migné nouveau sélectionneur

libération

AFP

Niger: dix ONG demandent la libération d'activistes détenus depuis mars

Niger: dix ONG demandent la libération d'activistes détenus depuis mars

AFP

Congo: des ONG appellent

Congo: des ONG appellent

AFP

Congo-Brazzaville: Ras-le-bol demande la libération de 23 de ses membres

Congo-Brazzaville: Ras-le-bol demande la libération de 23 de ses membres