mis à jour le

Nelson Mandela, leçon d'engagements

Depuis quelques jours, la planète entière est accrochée aux nouvelles sur l'état de santé de l'ex-président sud-africain. Et ce n'est sans doute pas le fruit du hasard. A bientôt 95 ans, l'icône de lutte antiapartheid aura tout gagné : les mérites, les honneurs et la reconnaissance internationale.

Rares sont les dirigeants africains et non africains qui auront marqué de leur empreinte l'histoire politique du monde avec autant de réussite.

Non pas qu'ils ne soient pas tous demandeurs de tant d'attention et d'admiration à leur égard ! Dieu sait s'ils sont nombreux à le vouloir. Mais qui hélas, sont continuellement renvoyés à leurs leçons de chose.

Mandela lui, n'est pas allé vers les honneurs. C'est plutôt le contraire qui s'est produit, au regard de la manière dont il a mené son combat.

Concentré de conviction

De la prison à la Présidence de la république pour son seul et unique mandat en passant par l'½uvre de réconciliation et de reconstruction de la nation arc-en-ciel, le Nobel 2001 de la paix se sera continuellement distingué par sa stature d'Homme d'Etat et par son humanisme sans frontière.

Ce qui lui vaut aujourd'hui ce débordement de sympathie intercontinentale, au-delà des clivages idéologiques et politiques.

A l'heure d'une gouvernance globalisée ou les bons exemples sont difficiles à trouver, l'Afrique du Sud et l'Afrique toute entière ont sans aucun doute de quoi être fière de ce combattant de la liberté, dont l'engagement n'a pas pris une seule ride.

Juvénal somé