mis à jour le

Le Cheikh Abdelbari Zemzami appelle le gouvernement à interdire la polygamie au Maroc

Lemag : Le cheikh Abdelbari Zemzami a appelé à légiférer pour interdire la pratique de la polygamie au Maroc.

Pour le théologien marocain, les hommes polygames n'arrivent pas à appliquer la condition qu'impose l'Islam pour que la polygamie soit autorisée, à savoir l'équité dans le traitement par l'époux de toutes ses épouses.

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

gouvernement

AFP

Tunisie: le Parlement vote la confiance au nouveau gouvernement

Tunisie: le Parlement vote la confiance au nouveau gouvernement

AFP

Tunisie: dénonçant des "offensives politiques", Chahed présente son gouvernement

Tunisie: dénonçant des "offensives politiques", Chahed présente son gouvernement

AFP

Le gouvernement comorien propose l'impunité aux rebelles d'Anjouan contre leurs armes

Le gouvernement comorien propose l'impunité aux rebelles d'Anjouan contre leurs armes

polygamie

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Politique : Un ex-Rcdiste adepte de la polygamie nommé Mufti de la république

Tunisie-Politique : Un ex-Rcdiste adepte de la polygamie nommé Mufti de la république

Adam Sfali - Lemag

Le Cheikh Abdelbari Zemzami appelle le gouvernement à interdire la polygamie au Maroc

Le Cheikh Abdelbari Zemzami appelle le gouvernement à interdire la polygamie au Maroc

Actualités

Lancement d’une campagne pour l’abrogation de la loi sur l’interdiction de la polygamie

Lancement d’une campagne pour l’abrogation de la loi sur l’interdiction de la polygamie

Maroc

AFP

Le Pacte sur les Migrations adopté lundi au Maroc malgré les défections

Le Pacte sur les Migrations adopté lundi au Maroc malgré les défections

AFP

Gabon: le roi du Maroc rend visite au président Ali Bongo hospitalisé

Gabon: le roi du Maroc rend visite au président Ali Bongo hospitalisé

AFP

Gabon: Ali Bongo poursuit sa convalescence au Maroc

Gabon: Ali Bongo poursuit sa convalescence au Maroc