mis à jour le

La vraie révolution tunisienne est à venir

Beaucoup d'encore a coulé et continue encore sur ce que certains appellent le mythe de la révolution tunisienne laissant croire que cette révolution qui n'en serait pas une a servi de verni à un coup d'Etat dans l'ombre qui n'aurait pas eu les effets escomptés.

Nul doute que cette thèse n'est pas aussi saugrenue qu'elle en a l'air mais il n'en reste pas moins que les conditions étaient réunies pour motiver une explosion sociale et politique en Tunisie.
Mais de là à penser que le peuple aurait franchi le pas pour faire souffler le vent de tempête qui aurait balayé l'ancien despote, cela reste à prouver.

En effet, de nombreuses zones d'ombres persistent toutefois et qui laissent subsister de sérieux doutes sur la capacité du peuple tunisien à avoir réellement l'étoffe d'un peuple révolutionnaire et par conséquent à avoir vraiment payé de sa personne pour dégager Ben Ali et sa clique.
Rien dans son comportement actuel ne permet de déceler en lui les qualités de bravoure, de courage, de dévouement, de niaque, d'esprit de corps, de solidarité, d'engagement citoyen, du sens du sacrifice , d'orgueil, que l'on doit attendre d'un peuple qui a la foi en lui et en son destin.
Etranger surtout à lui-même, inerte, totalement assoupi et très peu concerné par le danger qui guette le pays et qui risquerait fort de lui faire regretter l'ère de Ben Ali.
Inconscient et irresponsable, il se fait le meilleur allié de ses détracteurs et ennemis qui gaussent sur sa révolution et ne ratent jamais l'occasion de la crucifier et la dénigrer.
C'est lui-même qui apporte de l'eau au moulin des caciques de Ben Ali en faisant preuve d'une passivité inquiétante à l'égard du sort de son pays qui traverse la pire crise de son histoire depuis l'invasion dévastatrice et génocidaire des tribus arabisées des Banu Hilal.
Jamais la Tunisie n'a entamé une marche-arrière aussi forte que brutale dans son histoire et le pire que c'est son propre peuple qui y participe et y apporte son aval donne ainsi raison à ses pilleurs et affameurs d'hier.
Tout compte fait c'est grâce à lui que cette révolution est démystifiée et justifiant son appellation de révolution de jasmin fané empreinte de l'odeur des charognes infâmes.
Personnellement je n'avais pas manqué de mettre à nu les révolutions du printemps wahhabite qui me paraissaient trop belles pour être vraies et qui se sont avérées orchestrées par le prestidigitateur et grand ordonnateur de la Maison Blanche et leurs desseins néo-impériaux inavoués.

Ce n'est pas par hasard que ce sont les pays arabophones les plus laïcs susceptibles d'engager des réformes démocratiques à plus ou moins long terme qui ont été balayés par le Tsunami wahhabite qui est in fine la face révélée desdites révolutions hollywoodiennes fruit de l'alliance entre l'aigle et le faucon.
Un remake de Yalta mais avec un seul acteur principal et des faire-valoir issus du sérail dont le rôle est de lui servir de cheval de Troie pour sa conquête du monde arabophone regorgeant de richesses minières et énergétiques et dont il veut faire des peuples consuméristes afin d'écarter tout danger d'un nouveau bloc économique et industriel à l'image du B.R.I.C.S. susceptible de porter l'estocade à son Empire en bout de souffle.

C'est pourquoi, il se fait fort d'accompagner ses agents indiens dans leur quête de pouvoir absolu, pardon islamistes, en les drapant dans les habits de l'honorabilité pour lui permettre d'asseoir son hégémonisme néo-impérial.

Ainsi, toutes ces forces promues à la tête des pays grâce à des opérations de marketing politique tels la Tunisie, l'Egypte et la la Libye, ne sont rien d'autres que des forces miliciennes et mercenariales à la solde de leur commanditaire Yankee et ses chevaux de Troie du Qatar, la Turquie et l'Arabie Saoudite qui ne peuvent être combattues que par la voie des armes et jamais par la voie des urnes.
Le nazisme n'a pas été vaincu par là où il est arrivé. Voilà pourquoi la Tunisie ne peut s'affranchir de la tutelle de la félonie islamiste que par la lutte armée.

Par Salem Ben Ammar le 15 juin 2013

Remarque : Tunisie Focus ne partage pas nécessairement les idées exprimées dans ce papier

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

révolution

AFP

Journal filmé ou polar nerveux: deux regards sur l'Egypte avant sa révolution

Journal filmé ou polar nerveux: deux regards sur l'Egypte avant sa révolution

AFP

Des milliers de Libyens célèbrent le 6e anniversaire de la révolution

Des milliers de Libyens célèbrent le 6e anniversaire de la révolution

AFP

L'Egypte depuis sa révolution de 2011 en dix dates

L'Egypte depuis sa révolution de 2011 en dix dates