mis à jour le

16ème session ordinaire du conseil d’administration de l’ANICT : Le budget 2013 équilibré en ressources et en emplois à près de 23 milliards de FCFA

L’Agence nationale d’investissement des collectivités territoriales a tenu hier jeudi 13 juin, à l’hôtel Salam, les travaux de la 16ème session ordinaire de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par  le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, Moussa Sinko Coulibaly entouré des autres administrateurs dont le Directeur général de l’Agence, Mohamed Ag Erlaf. Les administrateurs ont examiné plusieurs points inscrits à l’ordre du jour notamment les documents de prévision du budget 2013 équilibré en ressources et en emplois à près de 23 milliards de FCFA, soit une hausse de 48% par rapport à celui de 2012.

 

Mohamed Ag Erlaf

Cette session qui se tient dans un contexte de crise a permis aux administrateurs d’examiner et d’adopter les délibérations et les recommandations de la 15ème session ordinaire de l’Agence, les états financiers  de l’exercice 2012, les documents de prévision 2013 avant de terminer avec les questions diverses. A l’ouverture des travaux, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, Moussa Sinko Coulibaly a souhaité la bienvenue aux nouveaux administrateurs avant de remercier les sortants pour leur contribution de qualité aux différentes sessions précédentes.Il a expliqué que cette session intervient dans un contexte de crise que notre pays connait depuis janvier 2012. Celle-ci s’est caractérisée par le gel des appuis des partenaires techniques et financiers. Ainsi, le budget 2012 de l’ANICT, qui était arrêté à plus de 15, 5 milliards de FCFA, s’est retrouvé caduc, privant ainsi les collectivités territoriales de droits de tirage durant l’exercice écoulé.

 

Cependant, dans le cadre de l’élan de solidarité qui a marqué la gestion de la crise, l’ANICT a affecté aux régions du nord 50 millions de FCFA de la dotation d’inter-collectivité au financement  du projet  » 200 collectivités territoriales du sud appuient 200 collectivités du nord « . Aussi,   l’Agence a pu affecter  535 millions de FCFA de la dotation d’appui au fonctionnement des collectivités territoriales du fonds d’appui aux collectivités territoriales.

 

770 salariés des communes du nord pris en charge

Cet appui a permis  la prise en charge des salaires durant huit mois de 770 agents fonctionnaires et contractuels des collectivités territoriales des régions de Gao, Tombouctou, Kidal et une partie de Mopti.

 

Evoquant, les prévisions budgétaires de 2013 de l’ANICT, le ministre de souligner que ce budget est établi, en équilibre  des ressources et des emplois, à un peu plus de 22, 9 milliards de FCFA, soit une augmentation de 48, 07% par rapport à celui de 2012. Cette augmentation s’explique surtout par le fait  que la majeure partie des accords de financements du FNACT 2012 était en phase de clôture. Pour le ministre, le niveau des prévisions budgétaires pour 2013 témoigne de la solidarité réitérée des partenaires techniques et financiers du Mali.

 

Au cours des débats, les clarifications techniques fournies par les uns et les autres ont permis de mieux cerner les questions très importantes relatives, entre autres, au recrutement des bureaux de contrôle des décomptes par l’ANICT, au paiement des salaires des fonctionnaires des collectivités territoriales et au procédure d’élaboration et de mise en ½uvre de la stratégie nationale des débats communaux.

 

Félicitations au DG et au personnel de l'ANICT

Au terme des travaux, le ministre Moussa Sinko Coulibaly, par ailleurs président du conseil d’administration dira que la session a comblé les attentes de par, non seulement la qualité des débats, mais aussi les décisions importantes prises. En effet, dit-il, l’examen des documents a permis de constater la nette progression de l’offre de financement, attestant ainsi, la reprise de la coopération financière avec les partenaires du Mali.  » Autant nous nous réjouissons, autant que nous mesurons le défi qu’elle représente pour notre agence, les collectivités et les services déconcentrés de l’Etat pour une meilleure mobilisation des ressources au profit de nos populations  » a affirmé le ministre.

En ce qui concerne les états financiers, Moussa Sinko dira que les procédures mises en ½uvre ont été respectées et les comptes ne comportent pas d’anomalies. Le président du conseil félicité l’ensemble des administrateurs, surtout les partenaires techniques et financiers pour les efforts qu’ils ne cessent de déployer en faveur de la décentralisation. Le ministre a  aussi adressé ses vives félicitations au Directeur général Mohamed Ag Erlaf et à l’ensemble des travailleurs de l’agence pour la qualité de travail accompli et les a exhorté à persévérer dans ce sens pour davantage de résultats au profit des populations.

Youssouf CAMARA

budget

AFP

Accord

Accord

AFP

Togo: la hausse des prix

Togo: la hausse des prix

AFP

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

ressources

AFP

RDC: Kinshasa veut financer les élections avec des ressources "internes"

RDC: Kinshasa veut financer les élections avec des ressources "internes"

AFP

RDC: les trafics de ressources naturelles alimentent les conflits, selon l'Onu

RDC: les trafics de ressources naturelles alimentent les conflits, selon l'Onu

Actualités

L’overshoot Day, ou le jour où les ressources annuelles de la planète sont épuisées

L’overshoot Day, ou le jour où les ressources annuelles de la planète sont épuisées