mis à jour le

L’activité reprend dans le bassin minier de Gafsa

Le transport du phosphate commercial par chemin de fer a repris ce vendredi à partir des unités de production de Metlaoui et Kef Eddour ( bassin minier de Gafsa), en direction des usines du Groupe Chimique Tunisien ( GCT ) de Gabès, après l’arrêt, depuis le début du mois de juin 2013, selon des informations fournies par une source de la direction régionale de la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens ( SNCFT ).
Les forces de sécurité étaient intervenues, jeudi 13 juin, à Metlaoui, pour disperser un sit-in observé par des sans- emploi, au niveau de la ligne ferroviaire de la ville qui avait connu, tout au long de deux semaines, des sit-in à large échelle, paralysant les activités de la Compagnie des phosphates de Gafsa ( CPG ), au niveau de l’extraction, de la production et du transport du phosphate, que ce soit vers les usines du GCT, à Gabès et Skhira, ou vers les ports tunisiens pour l’exportation.
La CPG espère pouvoir pallier l’insuffisance aiguë de phosphate dont souffre les usines du GCT à Gabès, le principal client local, « en oeuvrant à transporter plus de 12 mille tonnes de phosphate par jour à ces usines », d’après le directeur général-adjoint de la CPG, Nejib Mrabet.
A cause des sit-ins, la CPG n’avait pu transporter que des quantités allant de 500 tonnes à 4 mille tonnes par jour, en direction des usines du GCT de Gabès, à partir des unités de production de Medhilla, ce qui représente 25 pc seulement des besoins du GCT, alors que ce taux avait atteint 50 pc, durant les quatre premiers mois de l’année en cours.
D’autre part, le transport continue à subir des perturbations pour le phosphate brut de la mine de Kef Chefayer (délégation de métlaoui) en direction des laveries, malgré la reprise de l’extraction du phosphate de cette mine, alors que les activités de la CPG à Redeyef et Oum Larayes sont quasi-paralysées, depuis deux ans.
Le volume des activités du secteur du phosphate dans la délégation de Metlaoui représente 60 pc du total des activités de la CPG dans les quatre centres miniers de Redeyef, Oum Larayes, Medhilla et Métlaoui.
D’importants renforts sécuritaires étaient arrivés, dans la nuit du mercredi à jeudi, à la ville de Métlaoui, afin de sécuriser les activités de la CPG.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Gafsa

Contestation

Il faut se méfier de Gafsa, pauvre et rebelle

Il faut se méfier de Gafsa, pauvre et rebelle

AFP

Tunisie: violences et grèves

Tunisie: violences et grèves

Actualités

Saisie de 'zatla' dans un kiosque

Saisie de 'zatla' dans un kiosque